Sorties

Sortie cinéma : les derniers films vus

Hello par ici, je voulais te partager les derniers films que nous avons vu au cinéma, avec les enfants (11 et 5 ans pour mémoire) qui adorent tous les deux y aller, été comme hiver, donc on est presque sûrs que ce n’est pas que pour la clim 🙂

Nous avons profité dernièrement de la fête du cinéma pour aller voir plusieurs films, Toy Story 4 et Men In Black : International, et enfin le dernier Spiderman Far From Home. Et on te donne notre avis sur les trois juste en dessous selon nos trois points de vue 🙂

téléchargement (3)Toy Story 4 :

  • Quand on a cinq ans, bon le film elle l’a trouvé un peu long à démarrer niveau action et un peu trop sur le sentimental au début, tout est allé nettement mieux la deuxième moitié du film, et l’émotion a même été au rendez vous.
  • Quand on a onze ans, et bien l’humour qui a su grandir avec les fans, fonctionne plutôt bien et autant dire que nous avons mangé de l’imitation de cascadeur canadien, pendant des jours… Jean Jean si tu nous regardes, c’est pour toi mon Jean Jean…
  • Quand on a trente huit ans (arf) et qu’on était fan des premiers volets, on est pas déçu l’esprit est toujours là l’évolution des personnages est cohérente, et attachante, on rit et on pleure encore comme des enfants, et puis hein le côté bergère effacée qui devient limite un symbole de la lutte féministe ça plaît !!

Men In black International :images

  • Quand on a onze ans ce qui nous plaît le plus dans ce genre de films, « c est les effets spéciaux, que l’épisode est compréhensible même si on se rappelle pas ceux d’avant, les passages drôles et les personnages qui sont vraiment sympas, tout en gardant le suspense »
  • Quand on a 41 ans (non je n’ai pas vieilli d’un coup c’est papa qui est allé..) on aime presque les mêmes choses qu’à onze ans… mais on aime aussi beaucoup le fait que l’acteur de Thor, ait perdu ses muscles, et n’ai pas peur de se rendre ridicule (parce qu’on a pas compris qu’il est encore mieux comme ça…;)

Spiderman Far From Home :téléchargement (4)

  • Quand on a cinq ans, on adore le fait que déjà bon Spiderman c est son amoureux ..  on aime les scènes d’action comme dans les films de grands, le scénario pas simpliste mais accessible,  et on aime moins la dame qui roucoule avec Spiderman 😉
  • Quand on a onze ans, on adore le fait que ce soit super riche en action (en ce moment c ‘est un critère devenu primordial) l’humour potache et adolescent, et la petite histoire d’amourette entre adolescents de seize ans qui vous frise le duvet presque poils qui vous sert de moustache…
  • Quand on est adultes (la on était deux je fais pas l’addition m’en veut pas), on aime le film dans sa globalité, l’histoire d’ado mignonne, l’action, un peu déçu par les effets spéciaux, qui si ils doivent rendre super bien en 4DX ou Imax sont décevants en mode film traditionnel… On est fans de la nonchalance de Nick Fury, et on est touchés par (spoil INFINITY WAR si tu lis la suite ) les petits hommages faits au personnage d’IRON MAN avec humour et émotion tout le long du film.
Enfants

Les jeux vidéos : du rire aux larmes ?

Je ne sais pas si chez toi on joue aux jeux vidéos, mais chez nous on y joue et souvent en famille, et les écrans (oui je sais attention sortez les fouets) cela n’a jamais été un tabou.

Car comme pour tout le reste je pense que la solution est dans la mesure, sauf que l’adolescence arrivant la mesure devient compliquée à maintenir. Et ce qui était autrefois une source de partage devient doucement une source de conflit. Donc maman louve un peu geek a du sortir les crocs… un peu..

J’ai toujours voulu en tant que maman m’intéresser à ce qu’aimait les enfants, lire les mêmes bouquins, jouer aux mêmes jeux pour garder ce lien de partage et parce que en vrai j’ai cinq ans pour toujours oui je sais… (non mon anniversaire n’approche pas s’il te plaît cesse d’être désagréable et concentre toi). Mais est arrivé sur le marché un jeu très addictif même pour les adultes et surtout en ligne … un jeu de battle royale… un jeu… que tu ne peux pas au moins connaître de nom … FORTNITE. Et ce jeu m’a obligé à devenir ce que je ne suis pas habituellement une maman plus autoritaire.

téléchargement (4)

En effet, si le jeu est ludique, super bien fait et très accrocheur de par son principe, son renouveau, ses événements, et son marketing hyper bien ficelé, il est aussi chez mon grand, une porte vers le jeu en ligne, la découverte du plaisir de ne jamais être coupé des copains lui qui était si solitaire et qui dit plaisir… dit beaucoup de mal à s’arrêter et devoir gérer la frustration… quel vilain mot hein…en pré adolescence c est un peu comme demander à quelqu’un d’arrêter de boire arrivé à la moitié du verre d’eau alors qu’il a toujours soif…

Alors cela génère forcément du conflit à la maison, car cette passion est chronophage, et tout à côté semble moins fun car moins instantané, moins d’interactions, moins de copains, la concurrence est rude à trouver, surtout pour le mien qui pour des raisons de santé ne peut plus trop faire d’activités physiques…on est un peu limité.

Pourquoi cet article car finalement je n’ai pas la solution miracle, pour te donner des idées en partageant ce que j’ai mis en place avec lui, et qu’en retour tu me partages tes idées aussi . Je ne suis pas pour l’interdiction totale à vie, parce que je n’aime pas l’idée de le mettre à part totalement et le couper de ce que vivent 80 % des enfants de sa classe vu qu’il a déjà eu tellement de mal à se sociabiliser, mais selon le comportement je peux le faire aussi… quand le dragon sort de moi parce que je suis très très colère vois tu ?

images

Donc ici, il y a eu un contrat qu’on a lu ensemble qu’on a affiché dans sa chambre près de sa console un contrat simple qui dit juste quels jours il a le droit de jouer et combien de temps, et qu’est ce qui peut lui faire perdre du temps de jeu, et qui précise surtout que les heures passées sur son téléphone sont aussi des heures de jeu et/ou d’écran et sont donc décomptées (il y a un compteur très pratique pour ça sur les téléphones à pomme…il a adoré que je découvre ça..). On a passé un contrat tous les deux, et surtout je me suis rendue compte que moi aussi j’avais trouvé ça confortable par moment de le laisser jouer plus, parce que ce n’est pas évident de divertir, de stimuler un enfant de bientôt onze ans, d’être disponible pour lui et en même temps pour une enfant qui a sept ans de moins. Et aussi parce que ses problèmes de santé m’ont fait aussi le plaindre et j’ai cédé plus facilement à des demandes que je n’aurais peut être pas acceptées autrement.

De mon côté je me suis dit que j’allais donc aussi plus m’investir avec lui dans d’autres choses que les devoirs, il aime lire, alors on va lire ensemble, faire du jeu de rôle, des jeux de société, aller à la piscine (si tu me connais dans la vraie vie tu sais la violence que c est pour moi… d’aller me tremper dans une piscine municipale pleine de gens, ou d’aller faire des câlins d’orteils sur une plage à des touristes tout rouges..) et à la mer. Je vais lui renouveler sa trottinette et son vélo pour quand il pourra en refaire, et m’y mettre aussi, organiser des trucs avec ses copains dans la vraie vie, et je vais prendre le temps qu’il faut pour être avec lui vraiment sans laisser de côté sa soeur… pas simple mais pas impossible.

stock-vector-woman-caroon-many-arms-design-graphic-489481447

Ce rôle ne me plaît pas évidemment, car il n’est pas dans ma nature, moi qui n’aime pas être la rabat joie, moi qui joue à la console, qui adore les jeux de société, et qui aime vraiment le principe du jeu, mais la frustration qu’il ressent aujourd’hui, est j’en suis convaincue un mal nécessaire, parce qu’il sera forcément amener à la recroiser dans la vie, et je pense que par contre cela fait partie intégrante de mon rôle de maman de lui montrer comment on la gère et comment on peut la dépasser.

Et surtout pour lui refaire reprendre le contrôle rester joueur, parce qu’on apprend par le jeu même le jeu vidéo,que j’aimerais toujours ça aussi parce que c est fun et que ça doit rester un super moment de partage, mais il ne faut pas devenir le jouet d’une machine marketing..

Et chez toi comment on gère ?

 

 

 

 

Enfants

Dans leur bibliothèque : Février 2019

De temps en temps je te partagerais ici les livres que j’ai choisi pour enrichir leurs bibliothèques, selon mes finances, les livres j’aime les emprunter à la médiathèque toujours, les acheter en brocante ou d’occasion et quand j’ai un peu plus de moyens j’adore flâner dans les librairies, et pour les enfants ma préférée c’est L’Atoll Imaginaire, à La Garde.

C’ est la douce Brigitte qui t’y accueille et elle est vraiment d’excellent conseil, pour les enfants, pour les grands aussi, et elle organise régulièrement des ateliers pour les enfants et les grands autour du crochet, de l’écriture, du dessin etc… qui sont fantastiques. Il y a même des dédicaces pour les grands, et quitte à pousser au crime jusqu’au bout elle est située juste à côté de deux salons de thé que j’aime beaucoup « Le Lutin » et « Les Douceurs d’Arnaud ».

Mais revenons à nos moutons… dessine moi un mouton, euh non à nos livres je m’égare pardon 😉

Le choix de la princesse aux pieds nus :

Alors oui évidemment hein… Caca boudin … c ‘est l’histoire de Simon le Lapin qui quand il était bébé avait un vocabulaire très limité.. CACA BOUDIN.. autant te dire que cela fait beaucoup rire la princesse aux pieds nus… et je te casse le suspens mais le livre finit sur un PROUT….

Je l’attends… l’album est plus poétique qu’attends donc cette petite fille, une métaphore tirée tout le long de l’album et avec une fin inattendue, elle a beaucoup aimé. La relecture est par contre moins évidente une fois qu’elle sait la fin la poésie ennuie la princesse vois tu…

Et enfin SPLAT le chat l’indémodable, ce chat en poil de chenille qui vit toujours de drôles d’aventures, celui ci parle d’école de première fois, de normes qui ne devraient pas en être et sur un ton très léger il y a quand même un message que j’aime beaucoup tu sais un qui empêche les gens de vouloir tout ranger dans des cases 🙂

Le choix du grand :

Le royaume de KENSUKE, un joli roman d’aventure qui parle d’un garçon de douze ans qui s’échoue sur une ile déserte dans le Pacifique et qui va vivre de drôles d’histoires, il va finalement y trouver un refuge loin des turpitudes du monde, et si l’aventure est douloureuse elle est extrêmement enrichissante, et pose la question finale… est il plus courageux de vivre seul ou presque sur cette île, ou de retourner affronter le vrai monde…

La course impitoyable ,  une vraie histoire de grands avec un Max dedans qui va tout faire pour aider son grand père au milieu d’une histoire de mafia et de course de voiture, un livre plein de sensations fortes, qui se lit à toute vitesse comme le bolide que conduit le petit héros.

Wonderpark  là on part sur une saga (il adore ça) un parc désaffecté, une mystérieuse Orage, un monde fantastique, et un univers vraiment facile à imaginer. Les illustrations sont magnifiques également. Une histoire pleine de rebondissements, d’interdits, accessible pour les bons lecteurs même avant dix ans à mon avis. Un premier pas vers le fantastique superbe. Moi ça m’a même rappelé un vieux film que vous connaissez peut être…Terabithia…

Voilà la petite sélection du moment, si toi aussi tu as des livres que tu as adoré et que tu voudrais bien partager ici, pour moi, l’homme ou les enfants n’hésite pas 🙂

Et n’hésite pas à aller faire un tour chez Brigitte à L’atoll Imaginaire et lui dire que tu viens de ma part 🙂