Humeurs

Le Body Positive…

Il n’y a pas longtemps une amie, a publié une photo sur Instagram, et un statut qui l’accompagnait expliquant qu’elle avait du mal avec le concept de body positive, car elle s’aimait plus mince que ce qu’elle est déjà, et qu’elle se sentait culpabilisée par ce statut de body positive qui pour elle représentait le fait de devoir s’aimer ronde ou du moins comme on est et que l’on avait plus le droit d’avoir envie de mincir etc..

Alors qu’est ce qui m’interpelle là dedans, le dictat d’abord finalement qu’il soit positif ou négatif, une influence de réseau social quel qu’il soit qui finit par rendre mal à l’aise quelqu’un ou quelqu’une par rapport à son image, c’est contre productif car ça revient à imposer une norme, et moi je n’aime pas les normes..

couple-holding-hands-together_23-2148144498

Le body positive à mes yeux c est une démarche que j’entreprends sur moi d’abord et aussi sur mes patientes, quand nous sommes dans une démarche de coaching général, ou simplement d’échange, c ‘est de l’empathie et de la gentillesse envers soi même. La personne que l’on maltraite souvent le plus c est nous-mêmes, on ne se respecte pas assez et on se permet des mots, des jugements, que l’on n’oserait jamais faire sur quelqu’un d’autre. Pour moi le body positive, c est déjà un concept tronqué, car personne n’est qu’un body… même pas JLO ok ?

Nous sommes tous un tout, un ensemble, un corps, une âme (ou tout ce qui s’en rapproche selon vos croyances) un vécu, un ensemble d’expériences… et c’est cet ensemble qui doit bien fonctionner, pour que nous réussissions à être les artisans de notre propre bonheur. Le Body positive, finalement c est juste se dire devant la glace que l’on sait apprécier ce que l’on voit et si l’image ne correspond pas pour l’instant, à ce que l’on souhaite et l’on idéalise, savoir s’aimer quand même, ne pas être dur avec soi…parce que l’on ne peut aimer l’autre que si l’on s’aime soi…

Parce que la vie est un temps donné dont on ne connaît pas la longueur, ne pas se dire je m’aimerais quand je serais plus mince, plus ronde, avec plus de seins, moins de rides, un compagnon ou une compagne de vie, je serais heureuse quand j’aurais un nouveau travail, un pantalon dans une taille en dessous, quand tel ou tel objectif sera atteint, cessez de voir le bonheur au bout du chemin, mais voir le chemin comme le bonheur, car finalement il n’y a que le chemin qui est important, car lorsqu’on est au bout… le temps est passé.

woman-meditating-nature-leaves_113065-27

C ‘est un exercice quotidien, on n’y arrive pas à chaque fois moi la première, et j’essaye pourtant avec bienveillance (oui ce mot si hashtagable..) de me dire que j’y arriverais mieux la prochaine fois, que je serais plus clémente avec moi.

Le bodypositive à mes yeux c ‘est ça, pas un statut quo, pas une volonté de ne rien faire et de se complaire dans ce que l’on a sans avoir de motivation, d’envie ou d’objectifs, bien au contraire, c est savoir s’aimer tout au long du chemin quel qu’il soit et où qu’il mène que ce soit à la réussite de ces envies, à la réalisation de ses rêves, ou à l’expérience que l’on tire de ces échecs, mais surtout c’est ne pas attendre d’y être pour être heureux…car si ‘il est bien un paramètre que l’on ne maîtrise pas c est celui du temps dont on dispose..

Voilà c’était ma petite réflexion à moi sur ces interrogations que je vois passer et sur ces fléaux de dictats médiatiques, et internet, qui même lorsqu’ils partent d’un bon sentiment finissent par peser sur la vie des gens.. il faut être hygge, il faut être body positive, il faut être instagrammable, il faut être lisse…

Vous savez quoi, en vrai il faut être vous mêmes, il faut être heureux de l’être pour de vrai, il faut être heureux tout court et en bonne santé… le reste… bien sûr qu’il faut faire attention à la planète et si possible arrêter de manger en sur quantité des petites bêtes qui nous ont rien demandé en les tuant dans des atroces conditions…mais ça c est une question de santé publique, une question pas pour être à la mode, juste pour garder une planète vivable, pour les enfants que l’on met au monde et qui n’ont rien demandé… Ben oui tu te doutais que je ne pourrais pas m’en empêcher…

Alors soyez pas Body positive… soyez Bepositive ? Non il vous plaît pas mon hashtag à moi ?

I Can And I Will