Humeurs·Naturo and co

Le bonheur : les petites choses (2)

Je vous avais déjà fait un article « feel good » sur les petites choses dans lesquelles je voyais le bonheur, ce qui pouvait égayer ma journée, alors je me suis dit que peut être continuer de te les partager, te donnerais envie de regarder les choses un peu différemment lorsque ça ne va pas, ou de me partager tes petits bonheurs a toi aussi.

female-tourists-spread-their-arms-held-their-wings_1150-7462.jpg

Donc je continue ma liste toujours pas exhaustive :

  • Boire le café avec une amie, ou un ami, et parler de tout ou se taire
  • Recevoir mon chien dans les bras quand je ne m’y attends pas pour un câlin (plus spontané impossible)
  • Respirer le parfum des cheveux de ma fille en l’embrassant avant l’école.
  • Voir mon grand chercher a me tenir le bras ou me faire un câlin quand on marche ensemble dans la rue même si il a onze ans..
  • Lire un livre au soleil
  • Ecrire encore et toujours, mais surtout commencer un nouveau cahier (addiction aux cahiers et à la papeterie en général complètement assumée)
  • Faire les pages de mon bullet journal (détente instantanée)
  • Lire et relire Boris Vian sourire ou pleurer
  • Regarder une série sur Netflix enroulée dans un plaid.
  • Recevoir un message d’un de mes « patients » (travail à deux je n’aime pas trop ce mot) me disant je vais mieux, je me sens bien, etc…

Voilà encore quelques choses qui font de ma vie des moments plus jolis.

Le secret c est savoir se replonger dans un de ses moments lorsque le stress essaye de se faire une place qu’on lui refuse, c est se focaliser sur le bon même lorsqu’il semble vraiment insignifiant. C est à ça que sert le fameux exercice du cahier de la gratitude c est au début faire la gymnastique de chercher quelque chose de positif dans sa journée, pour se forcer à le voir, parce que souvent, on ne prête plus assez attention aux sourires de ceux qu’on a laissé passé, aux mains tendues, on reçoit sans même faire attention à ce que l’on reçoit noyé dans la masse d’informations, de course au temps de chaque jour.

Prenons le temps de rêver, de recevoir et de savourer… car le temps on ne le maîtrise pas.

Et toi tes jolis moments c est quoi ? Tu me racontes ?

Humeurs

Le Body Positive…

Il n’y a pas longtemps une amie, a publié une photo sur Instagram, et un statut qui l’accompagnait expliquant qu’elle avait du mal avec le concept de body positive, car elle s’aimait plus mince que ce qu’elle est déjà, et qu’elle se sentait culpabilisée par ce statut de body positive qui pour elle représentait le fait de devoir s’aimer ronde ou du moins comme on est et que l’on avait plus le droit d’avoir envie de mincir etc..

Alors qu’est ce qui m’interpelle là dedans, le dictat d’abord finalement qu’il soit positif ou négatif, une influence de réseau social quel qu’il soit qui finit par rendre mal à l’aise quelqu’un ou quelqu’une par rapport à son image, c’est contre productif car ça revient à imposer une norme, et moi je n’aime pas les normes..

couple-holding-hands-together_23-2148144498

Le body positive à mes yeux c est une démarche que j’entreprends sur moi d’abord et aussi sur mes patientes, quand nous sommes dans une démarche de coaching général, ou simplement d’échange, c ‘est de l’empathie et de la gentillesse envers soi même. La personne que l’on maltraite souvent le plus c est nous-mêmes, on ne se respecte pas assez et on se permet des mots, des jugements, que l’on n’oserait jamais faire sur quelqu’un d’autre. Pour moi le body positive, c est déjà un concept tronqué, car personne n’est qu’un body… même pas JLO ok ?

Nous sommes tous un tout, un ensemble, un corps, une âme (ou tout ce qui s’en rapproche selon vos croyances) un vécu, un ensemble d’expériences… et c’est cet ensemble qui doit bien fonctionner, pour que nous réussissions à être les artisans de notre propre bonheur. Le Body positive, finalement c est juste se dire devant la glace que l’on sait apprécier ce que l’on voit et si l’image ne correspond pas pour l’instant, à ce que l’on souhaite et l’on idéalise, savoir s’aimer quand même, ne pas être dur avec soi…parce que l’on ne peut aimer l’autre que si l’on s’aime soi…

Parce que la vie est un temps donné dont on ne connaît pas la longueur, ne pas se dire je m’aimerais quand je serais plus mince, plus ronde, avec plus de seins, moins de rides, un compagnon ou une compagne de vie, je serais heureuse quand j’aurais un nouveau travail, un pantalon dans une taille en dessous, quand tel ou tel objectif sera atteint, cessez de voir le bonheur au bout du chemin, mais voir le chemin comme le bonheur, car finalement il n’y a que le chemin qui est important, car lorsqu’on est au bout… le temps est passé.

woman-meditating-nature-leaves_113065-27

C ‘est un exercice quotidien, on n’y arrive pas à chaque fois moi la première, et j’essaye pourtant avec bienveillance (oui ce mot si hashtagable..) de me dire que j’y arriverais mieux la prochaine fois, que je serais plus clémente avec moi.

Le bodypositive à mes yeux c ‘est ça, pas un statut quo, pas une volonté de ne rien faire et de se complaire dans ce que l’on a sans avoir de motivation, d’envie ou d’objectifs, bien au contraire, c est savoir s’aimer tout au long du chemin quel qu’il soit et où qu’il mène que ce soit à la réussite de ces envies, à la réalisation de ses rêves, ou à l’expérience que l’on tire de ces échecs, mais surtout c’est ne pas attendre d’y être pour être heureux…car si ‘il est bien un paramètre que l’on ne maîtrise pas c est celui du temps dont on dispose..

Voilà c’était ma petite réflexion à moi sur ces interrogations que je vois passer et sur ces fléaux de dictats médiatiques, et internet, qui même lorsqu’ils partent d’un bon sentiment finissent par peser sur la vie des gens.. il faut être hygge, il faut être body positive, il faut être instagrammable, il faut être lisse…

Vous savez quoi, en vrai il faut être vous mêmes, il faut être heureux de l’être pour de vrai, il faut être heureux tout court et en bonne santé… le reste… bien sûr qu’il faut faire attention à la planète et si possible arrêter de manger en sur quantité des petites bêtes qui nous ont rien demandé en les tuant dans des atroces conditions…mais ça c est une question de santé publique, une question pas pour être à la mode, juste pour garder une planète vivable, pour les enfants que l’on met au monde et qui n’ont rien demandé… Ben oui tu te doutais que je ne pourrais pas m’en empêcher…

Alors soyez pas Body positive… soyez Bepositive ? Non il vous plaît pas mon hashtag à moi ?

I Can And I Will

 

 

 

 

 

 

Humeurs

Mood : Le bonheur c’est quoi pour vous ?

Le bonheur c’est sûrement une notion complètement et totalement indéfinissable de manière précise, car à mes yeux il a autant de formes qu’il existe de différents êtres humains.

Alors j’ai eu envie de vous poser là la liste des petits bonheurs qui croisent mon chemin, et qui parfois suffisent à remplir mon coeur, et qui parfois ne suffisent pas à chasser les nuages, car oui on a aussi le droit, d’avoir des jours sans, même si on est naturopathe !

live-laugh-love-typography-design_53876-8563

Tu vas voir la liste est sans queue ni tête, mais l’information la plus importante à retenir de cette réflexion qui n’en est finalement pas une mais simplement la retranscription d’un ressenti c ‘est que ton bonheur c ‘est toi qui le fabrique, toi et toi seul. Une simple  question d’éclairage en somme, et tu as aussi le droit, de ne pas avoir envie de le voir parfois, de rester dans l’ombre parce que tu n’as pas la force, ou pas l’envie.

Mais revenons au bonheur, et si tu veux me dire ou sont tes petits bonheurs à toi je me sentirais sûrement moins seule dans ma petite folie :

  • Laisser un gilet en laine au soleil un long moment, m’enrouler dedans quand j’ai un peu froid.
  • Regarder mes enfants dormir paisibles, et sentir le parfum de leurs cheveux.
  • Entendre rire des enfants, leur sourire quand je croise leur chemin
  • Caresser un animal, le sentir me faire confiance
  • Boire un verre de muscadet frais au soleil avec mon père.
  • Mettre du vernis sur les ongles de ma mère.
  • Espionner mes enfants lorsqu’ils jouent ensemble.
  • Marcher le nez en l’air et m’extasier sur la forme d’un nuage, celle d’un arc en ciel,, sur le reflet d’une goutte d’eau.
  • Rire aux éclats devant un film stupide
  • Observer du coin de l’œil mes enfants qui regardent un film au cinéma et lire les émotions sur leurs visages.

Il y en a d’autres évidemment, mais ce que je voulais juste mettre en lumière ici, c ‘est à quel point le bonheur peut se trouver dans des choses si infimes, qu’elles peuvent te sembler sans importance, presque invisibles, alors qu’elles sont comme de toutes petites briques de LEGO que tu n’as qu’à empiler pour construire ce bonheur, plutôt que de ne te souvenir que du LEGO sur lequel ton petit orteil a buté un matin ou tu n’avais pas assez bu de café ! (métaphore de mère oui j’assume)

lego-bricks-lego_19-107906

Et parfois pourtant ce petit orteil te fait tellement mal que tu es incapable de voir autre chose, et c est normal, et cette douleur là si tu l’acceptes, tu finiras par la ressentir un peu moins forte, et ton esprit pourra alors penser à nouveau aux autres petits bonheurs.

Alors raconte moi, toi ton petit bonheur c ‘est quoi ? Qu’est ce que tu pourrais écrire dans un petit bloc notes pour te rappeler dans des moments de mou ce qui te redonnerait le sourire ? Et si tu l’écrivais toi aussi, juste pour lui rendre son importance et sa réalité ? C’est un exercice intéressant tu verras.

 

 

Humeurs

Be my valentine…

Et oui car non seulement tu vas avoir le droit à mes billets d’humeur, mais en plus ils vont être illustrés par mes gribouillages 🙂 ! Quelle chance tu as n’est ce pas.

Je voulais te parler un peu de la Saint Valentin, oui tu n’es pas sans ignorer que deux clans s’affrontent sans merci, celui du non merci pas de fête commerciale mon dieu quelle horreur, pas besoin de jour spécifique pour fêter l’amour, et puis il y a celui du si tu m’offres rien à la saint valentin…et bien tu n’auras rien pour la sainte marguerite.. (ami de la poésie si tu as compris cette blague tu es drôlement une coquine).

Alors moi qui essaye de ne pas consommer à tort et à travers, mais qui suis quand même une romantique inavouée, comment je la vois cette drôle de fête … Je vais te dire que je trouve que l’amour se prouve au quotidien gnagnagna mais que malgré tout certains hommes (coucou) ont besoin d’un petit coup de pouce du calendrier et d’énormes panneaux publicitaires parlant de fêter l’amour, pour se dire tiens… si je préparais une petite attention pour ma chère et tendre… et du coup ben moi la saint valentin hein je l’aime bien… un petit plateau apéro avec des radis et de la tapenade et je suis ravie…

En général je trouve qu’on se plaint beaucoup de la place des femmes, qui souffrent des différences hommes femmes etc… et je suis une féministe convaincue sois en persuadée,mais tout de même je trouve que notre féminisme se voile un peu quand on parle de saint valentin, car on se dit moins choquées par les publicités qui ne parlent que des attentions qui doivent être faites par l’homme, du méchant qui l’a oubliée etc… l’amour c est que d’un côté alors (si tu es grivoise ce n’est pas de ma faute…).

Parenthèse close, donc moi j’aime bien la Saint Valentin et ce petit billet n’avait donc pour but que de faire regarder mon magnifique dessin, que j’espère te voir imprimer et mettre sur ton frigo… si si comme les enfants. Et sache que si tu le jettes ou te moque je le saurais… je te vois …