Naturo and co

Café, caféine : ami ou ennemi ?

Coucou, et bien écoute malheureusement le café enfin la caféine est plutôt un poison qu’un ami… j’aime pourtant son goût et j’avoue que je ne m’en passe pas totalement même si je reconnais que j’en bois moins qu’avant.

Pourquoi le café, amer, chaud, réconfortant, celui qui nous ouvre les yeux le matin, ou empêche le coup de barre de milieu de journée serait donc si méchant avec notre métabolisme… et bien parce qu’il contient tout simplement beaucoup de caféine…un expresso peut contenir jusqu’à 2200 mg / litre de caféine. Et au dessus de quatre tasses d expresso par jour on peut considérer que ce n’est plus un plaisir mais une vraie addiction.

Quels sont donc les effets pervers et méchants de la vilaine caféine, d’abord elle vous donne cette fausse impression de coup de fouet, et son effet comme celle des sucres rapides est de courte durée et lorsqu’elle retombe la fatigue peut sembler plus forte qu’avant le café qui était censé sauver votre matinée ! Il appelle donc son suivant et ainsi de suite installant une petite addiction qui si elle est accompagnée d’un sucre blanc à chaque prise peut devenir problématique pour votre santé en général.

Ensuite elle masque des signaux que nous avons déjà du mal à percevoir de nos jours, tant nous n’avons plus l’habitude d’être attentifs aux messages émis par notre organisme, la fatigue, la soif, la faim, la satiété etc… et nous force ainsi à puiser dans nos réserves nous rendant ainsi encore plus fragiles et donc moins résistant tant moralement que physiquement aux multiples agressions extérieures.

Car lorsqu’on n’écoute pas son corps qui nous dit qu’il est fatigué, quand on le sur-stimule à coup de café, de thé, de guarana, de taurine etc.. on fait travailler nos glandes surrénales en excès car ce sont elles qui vont produire l’adrénaline qui va vous tenir éveillé !

tensed-woman-is-late-work_53876-30675.jpg

Mais la caféine a aussi d’autres vices cachés, et oui malheureusement, elle augmente la fréquence cardiaque, est déconseillée aux hypertendus, empêche la bonne assimilation du calcium de votre alimentation, chez vous messieurs, elle peut même avoir un effet négatif sur la rapidité de déplacement de vos spermatozoïdes !

En excès elle provoque également des troubles que nous connaissons tous, manque de sommeil, nervosité, impatiences, tremblements etc…

Comme elle est fourbe elle se cache aussi dans les sodas, colas, dans le guarana, le thé noir… alors vous allez me dire mais je ne peux pas me passer de café … et bien la solution encore une fois me semble être dans la mesure.

Evitez le sucre blanc, dans votre café, préférez un café filtre le matin moins riche en caféine que l’expresso, et ne buvez un expresso que pour terminer votre repas de midi, après celui ci préférez de l’eau, ou si vraiment l’envie est trop forte un décaféiné, qui ne contient que 24mg/l ( mais attention choisissez un déca décaféiné à l’eau car les solvants utilisés pour décaféiner le café, sont … extrêmement polluants et toxiques pour votre santé.)

Et si vraiment, vraiment vous avez envie de me faire plaisir… ben quoi on sait jamais, vous gardez votre marc de café (vous le faites sécher le mélanger à une huile végétale démaquillante et hop un petit gommage, dans les plantes un petit engrais naturel, dans le siphon de l’évier un anti-odeur qui ne tue pas les poissons…), vous n’achetez pas de jolies capsules en aluminium de toutes les couleurs qui sont un poison pour la planète et faussement recyclées (promis cherche sur internet nes***** greenwashing c’est édifiant..) et il y a des solutions écologiques et recyclables promis (Capsul’in…et bien d’autres).

Voilà donc le café ami non, ennemi non plus, une connaissance, à fréquenter avec modération et à ne pas inviter trop souvent surtout si il vient accompagner de lait ou de sucre blanc ! Personnellement j’en bois encore beaucoup moins que dans ma vie d’avant, et plus de décaféiné, mais c est une addiction gestuelle et gustative longue à faire disparaître mais je suis maintenant dans la bonne moyenne !

Et toi ta consommation de café ? Tu en es où ?

Humeurs

Le Body Positive…

Il n’y a pas longtemps une amie, a publié une photo sur Instagram, et un statut qui l’accompagnait expliquant qu’elle avait du mal avec le concept de body positive, car elle s’aimait plus mince que ce qu’elle est déjà, et qu’elle se sentait culpabilisée par ce statut de body positive qui pour elle représentait le fait de devoir s’aimer ronde ou du moins comme on est et que l’on avait plus le droit d’avoir envie de mincir etc..

Alors qu’est ce qui m’interpelle là dedans, le dictat d’abord finalement qu’il soit positif ou négatif, une influence de réseau social quel qu’il soit qui finit par rendre mal à l’aise quelqu’un ou quelqu’une par rapport à son image, c’est contre productif car ça revient à imposer une norme, et moi je n’aime pas les normes..

couple-holding-hands-together_23-2148144498

Le body positive à mes yeux c est une démarche que j’entreprends sur moi d’abord et aussi sur mes patientes, quand nous sommes dans une démarche de coaching général, ou simplement d’échange, c ‘est de l’empathie et de la gentillesse envers soi même. La personne que l’on maltraite souvent le plus c est nous-mêmes, on ne se respecte pas assez et on se permet des mots, des jugements, que l’on n’oserait jamais faire sur quelqu’un d’autre. Pour moi le body positive, c est déjà un concept tronqué, car personne n’est qu’un body… même pas JLO ok ?

Nous sommes tous un tout, un ensemble, un corps, une âme (ou tout ce qui s’en rapproche selon vos croyances) un vécu, un ensemble d’expériences… et c’est cet ensemble qui doit bien fonctionner, pour que nous réussissions à être les artisans de notre propre bonheur. Le Body positive, finalement c est juste se dire devant la glace que l’on sait apprécier ce que l’on voit et si l’image ne correspond pas pour l’instant, à ce que l’on souhaite et l’on idéalise, savoir s’aimer quand même, ne pas être dur avec soi…parce que l’on ne peut aimer l’autre que si l’on s’aime soi…

Parce que la vie est un temps donné dont on ne connaît pas la longueur, ne pas se dire je m’aimerais quand je serais plus mince, plus ronde, avec plus de seins, moins de rides, un compagnon ou une compagne de vie, je serais heureuse quand j’aurais un nouveau travail, un pantalon dans une taille en dessous, quand tel ou tel objectif sera atteint, cessez de voir le bonheur au bout du chemin, mais voir le chemin comme le bonheur, car finalement il n’y a que le chemin qui est important, car lorsqu’on est au bout… le temps est passé.

woman-meditating-nature-leaves_113065-27

C ‘est un exercice quotidien, on n’y arrive pas à chaque fois moi la première, et j’essaye pourtant avec bienveillance (oui ce mot si hashtagable..) de me dire que j’y arriverais mieux la prochaine fois, que je serais plus clémente avec moi.

Le bodypositive à mes yeux c ‘est ça, pas un statut quo, pas une volonté de ne rien faire et de se complaire dans ce que l’on a sans avoir de motivation, d’envie ou d’objectifs, bien au contraire, c est savoir s’aimer tout au long du chemin quel qu’il soit et où qu’il mène que ce soit à la réussite de ces envies, à la réalisation de ses rêves, ou à l’expérience que l’on tire de ces échecs, mais surtout c’est ne pas attendre d’y être pour être heureux…car si ‘il est bien un paramètre que l’on ne maîtrise pas c est celui du temps dont on dispose..

Voilà c’était ma petite réflexion à moi sur ces interrogations que je vois passer et sur ces fléaux de dictats médiatiques, et internet, qui même lorsqu’ils partent d’un bon sentiment finissent par peser sur la vie des gens.. il faut être hygge, il faut être body positive, il faut être instagrammable, il faut être lisse…

Vous savez quoi, en vrai il faut être vous mêmes, il faut être heureux de l’être pour de vrai, il faut être heureux tout court et en bonne santé… le reste… bien sûr qu’il faut faire attention à la planète et si possible arrêter de manger en sur quantité des petites bêtes qui nous ont rien demandé en les tuant dans des atroces conditions…mais ça c est une question de santé publique, une question pas pour être à la mode, juste pour garder une planète vivable, pour les enfants que l’on met au monde et qui n’ont rien demandé… Ben oui tu te doutais que je ne pourrais pas m’en empêcher…

Alors soyez pas Body positive… soyez Bepositive ? Non il vous plaît pas mon hashtag à moi ?

I Can And I Will