Naturo and co

La vitamine D : une carence à éviter.

Coucou , l’automne s’étant installé, les journées et l’ensoleillement se fait moins long ou plus rare selon la région ou tu te trouves, je sais moi je suis dans le sud donc…

Mais les carences en vitamine D ne sont pas toujours dues à un manque d’ensoleillement, savais-tu que le surpoids, l’alimentation déséquilibrée, la pollution atmosphérique, jouaient eux aussi un rôle dans le fait que nos réserves en vitamine D s’épuisent…

Comment savoir si tu es en carence de vitamine D plusieurs solutions possibles d’abord la plus simple la prise de sang (c’est Halloween profite… les vampires sont de sortis), et sinon la lecture de certains symptômes :

  • La chute des cheveux
  • Ostéoporose
  • Une fatigue
  • Douleurs musculaires et osseuses
  • Système immunitaire défaillant
  • Intestin hyper sensible
  • Vous avez du mal à cicatriser quand vous vous faites de petits bobos

Nota Bene : Le dosage sanguin restant la seule valeur sûre afin de déterminer l’état de carence ou non, car  un surdosage en vitamine D peut lui aussi avoir des conséquences car le surdosage est toxique, sache que le surdosage en s’exposant au soleil, ou en adaptant ton alimentation est impossible alors qu’il est possible lorsque l’on se supplémente (au delà de 10 000 UI par jour pour un adulte) avec des compléments.

Quels conseils alors pour palier à ce manque possible de vitamine D, en cette saison, profitez des rayons du soleil (5 à 15 minutes par jour ) quand ils sont là pour sortir sans chapeau avec de la peau apparente (si tu es en zone très ensoleillée avec les protections nécessaires évidemment), et au niveau alimentation, c ‘est le moment de miser sur les poissons gras (thon maquereau saumon…), les oeufs, le fromage…

Et si tu es végétarien ou vegan, alors il faut surveiller ton taux de vitamine D régulièrement et penser à te complémenter en évitant tout surdosage, afin d’éviter tous les effets indésirables d’une carence.

healthy-lifestyle-medicine-nutritional-supplements-people-concept-close-up-male-hands-holding-pills-with-cod-liver-oil-capsules-water-glass_1088-1058

Il est important de faire des analyses sanguines régulières prescrites par ton médecin généraliste afin de savoir ou en sont tes niveaux de fer, de calcium, de vitamine D etc… afin d’avoir une lecture complète et précise, surtout avant un rendez vous chez ton ou ta naturopathe, et permettre un rééquilibrage alimentaire en adéquation avec tes besoins, tes carences etc…

L’automne est comme toutes les autres saisons une excellente saison pour prendre soin de ton corps, ton véhicule d’âme, tu n’en as qu’un, et il te rend bien des services… prendre soin de son dedans c est aussi se donner les moyens de se sentir bien moralement.  Car nous sommes un tout.

Et même si le soleil brille fort dans ta vie, et à l’intérieur de toi, celui là ne suffira pas à fournir la vitamine D nécessaire, alors aux premiers rayons sors et cours te rouler dans les feuilles rouges et ocre, sauter à pieds joints dans les petites flaques et surtout regarde la nature, comment elle se transforme à chaque saison, et comment elle sait à chacune d’elle trouver le moyen de s’y adapter, de trouver et de puiser les ressources nécessaires à survivre (quand on ne la détruit pas… oui je ne peux pas m’en empêcher..) pour voir naître la saison suivante.

dried-leaves-from-autumn-forest_78895-1482

 

 

 

 

 

Naturo and co

L’automne en naturopathie.

Me revoilà les feuilles tombent, les couleurs rougeoient, on pourrait croire que c’est triste mais l’automne c ‘est aussi la saison du renouveau, la saison ou la nature s’endort doucement pour mieux se réveiller plus tard…

Les jours raccourcissent, les nuits se rallongent invitant au confort du plaid, et à l’appel de la couette, et devinez quoi… écoutez les cette saison rend paresseux les poumons et souvent aussi les intestins, le corps a lui aussi besoin de repos.

Même si comme la cigale vous n’avez pas chanté tout l’été… il n’est pas encore trop tard pour faire la fourmi et épargner un peu votre énergie, alors voici mes conseils pour passer un automne plus serein en complément des conseils que vous pourrez retrouver dans l’article sur les premiers frimas de l’hiver.

Et je place cela ici… sans arrière pensée.. mais l’automne est sans aucun doute la meilleure saison pour arrêter de fumer… (à bon entendeur…)

spicy

-Ecoutez la nature, la nuit tombe plus tôt dormez un peu plus que d’habitude (si vous êtes une chouette qui aime à se rouler dans la sauge au clair de lune, je vous aime quand même…)

– Le soleil se fait plus discret mais pensez à sortir quand même, vous aérer et garder une activité physique, oui, oui c est bien moi qui vous parle de sport… qui l’eut cru.

– Niveau alimentation stimuler les poumons et les intestins, pour se faire vos meilleurs amis sont : le gingembre, le paprika, le tofu, le poireau, le basilic, l’ail, la menthe, la bardane, les amandes, les kakis, le citron… (la liste est non exhaustive)

Pour les intestins rapprochez vous d’un ou d’une naturopathe, afin de faire une cure équilibrée, de charbon activé, de probiotiques en complément d’un enrichissement de votre alimentation en chou, betterave, aubergine, sésame, miel, pignons…

C’est la saison ou je vous conseille de ne pas abuser de la viande rouge, des laitages, de penser a prendre du temps pour vous, pour vous recentrer vous reconnecter avec vos envies, vos besoins, et écouter l’enfant intérieur qui  vous demande de sauter dans les flaques.

Close-up abstract image of woman hand pouring water on rough nat

Je vous invite aussi a pratiquer la méditation guidée ou non, avec application gratuite ou non, mais vous poser, respirer profondément jusqu’à ce que vous n’entendiez plus que votre respiration, jusqu’à ce que ce mouvement profond ventral, d’inspiration et d’expiration, devienne une vague douce, une vague à suivre qui vous invite doucement à vous relaxer à lâcher prise. Votre esprit va s’égarer dans cet exercice, plusieurs fois, souvent, soyez indulgent, il finira par s’assagir pour rester en place. Et alors cette reconnexion profonde avec vous vous sera accessible, régénératrice et enrichissante.

Moi j’aime l’automne… tout particulièrement cette année. Les températures sont douces, les couleurs sont plus rouges, et les arbres prennent le temps de se déshabiller.

Et toi c ‘est quoi ta saison préférée ?

Humeurs·Naturo and co

Le bonheur : les petites choses (2)

Je vous avais déjà fait un article « feel good » sur les petites choses dans lesquelles je voyais le bonheur, ce qui pouvait égayer ma journée, alors je me suis dit que peut être continuer de te les partager, te donnerais envie de regarder les choses un peu différemment lorsque ça ne va pas, ou de me partager tes petits bonheurs a toi aussi.

female-tourists-spread-their-arms-held-their-wings_1150-7462.jpg

Donc je continue ma liste toujours pas exhaustive :

  • Boire le café avec une amie, ou un ami, et parler de tout ou se taire
  • Recevoir mon chien dans les bras quand je ne m’y attends pas pour un câlin (plus spontané impossible)
  • Respirer le parfum des cheveux de ma fille en l’embrassant avant l’école.
  • Voir mon grand chercher a me tenir le bras ou me faire un câlin quand on marche ensemble dans la rue même si il a onze ans..
  • Lire un livre au soleil
  • Ecrire encore et toujours, mais surtout commencer un nouveau cahier (addiction aux cahiers et à la papeterie en général complètement assumée)
  • Faire les pages de mon bullet journal (détente instantanée)
  • Lire et relire Boris Vian sourire ou pleurer
  • Regarder une série sur Netflix enroulée dans un plaid.
  • Recevoir un message d’un de mes « patients » (travail à deux je n’aime pas trop ce mot) me disant je vais mieux, je me sens bien, etc…

Voilà encore quelques choses qui font de ma vie des moments plus jolis.

Le secret c est savoir se replonger dans un de ses moments lorsque le stress essaye de se faire une place qu’on lui refuse, c est se focaliser sur le bon même lorsqu’il semble vraiment insignifiant. C est à ça que sert le fameux exercice du cahier de la gratitude c est au début faire la gymnastique de chercher quelque chose de positif dans sa journée, pour se forcer à le voir, parce que souvent, on ne prête plus assez attention aux sourires de ceux qu’on a laissé passé, aux mains tendues, on reçoit sans même faire attention à ce que l’on reçoit noyé dans la masse d’informations, de course au temps de chaque jour.

Prenons le temps de rêver, de recevoir et de savourer… car le temps on ne le maîtrise pas.

Et toi tes jolis moments c est quoi ? Tu me racontes ?

Naturo and co

Le stress et ses effets pervers

Alors oui j’ai écrit pervers dans mon titre, donc je suis consciente que niveau référencement cela peut mal aiguiller les recherches 😉 Blague à part je voulais te parler aujourd’hui du fléau du siècle entre autre car il n’est pas le seul évidemment ce serait trop facile sinon, le stress, et surtout comment je suis amenée à le soigner tous les jours.

Le stress, cela se traduit d’énormément de façon, poids sur la poitrine, mal au ventre, brûlures d’estomacs, insomnies, trac permanent, grincements de dents, douleurs dans la mâchoire, énurésie chez l’enfant, prise de poids, perte de poids, perturbations du cycle menstruel, troubles érectiles, douleurs musculaires, autant de symptômes que d’individus quasiment. Il peut conduire jusqu’au burn out (autrement dit quand le corps t’oblige à écouter ta tête en te couchant littéralement) et n’est pas réservé aux sphères professionnelles, car oui même en étant une maman au foyer, on peut souffrir de stress sévère et de burn-out et il ne s’agit ni du nombre d’enfants, ni de la situation mais uniquement du ressenti de la personne concernée. Chimiquement le stress déclenche la fabrication et l’utilisation de plusieurs hormones, dont celles-ci :

  • l’adrénaline (qui te permet de répondre au coup de stress coeur respiration tout s accélère – pas toujours agréable – )
  • le cortisol (tension artérielle – immunitaire)
  • l’ocytocine ( on la connaît plutôt dans la relation mère enfant – allaitement -)
  • la vasopressine (qui joue sur le système urinaire)

Ces hormones si elles sont vitales et peuvent te sauver la vie dans une situation d’urgence, ne sont pas si bénéfiques que ça lorsque ton corps est soumis à un stress permanent tu t’en doutes, et peuvent entraîner un dérèglement du fonctionnement de ton organisme. Car tu vas les produire en trop grande quantité et ton corps ne saura plus ou donner de l’hypophyse, du foie et du corps entier en général.

Que peut alors faire la naturopathie, la réflexologie plantaire, l’hypnothérapie, la sophrologie pour t’aider alors à remettre de l’ordre dans tout ça. Et bien si j’ai choisi d’intervenir dans l’ensemble de ces disciplines c est vraiment pour me permettre de répondre au mieux aux attentes de la personne que j’aide en fonction de ses réactions et de ses sensibilités.

La naturopathie, en rééquilibrant votre hygiène de vie en général, votre alimentation, en restaurant votre vitalisme va tout naturellement agir également sur la régulation de ce stress, en mettant votre corps dans les meilleurs dispositions possibles pour y résister sans puiser dans vos réserves.

La réflexologie plantaire, en améliorant votre tonus, votre circulation sanguine et lymphatique va elle aussi vous apporter un vrai moment à la fois de relaxation et d’énergie qui vous permettra de lutter contre le stress.

L’hypnose lorsque le stress a une cause bien identifiée, phobies, traumatismes, estime de soi etc… peut elle aussi vous aider à dépasser le problème et donc la source de ce stress incontrôlable.

La sophrologie quand à elle va vous permettre en travaillant sur le fond, la gestion des émotions, le lâcher prise (le fameux) d’éliminer les causes potentielles de stress en leur redonnant leur juste valeur ou vous aidant à positiver les situations. Pour y arriver on travaillera sur le recentrage, l’ancrage, la respiration, la maîtrise de soi.

Chaque technique a ses avantages et chaque individu a ses propres sensibilités, je vous invite donc à essayer ses spécialités, à en parler avec un professionnel afin de déterminer celle qui vous correspond le plus, et ainsi vous faire accompagner dans la gestion et l’élimination des stress superflus, oui superflus car je pense malheureusement que certains sont inévitables, et certains peuvent parfois être moteurs, simplement ils ne doivent jamais prendre le pas sur votre qualité de vie ou vous contrôler, sinon il est grand temps de vous faire aider et/ ou de prendre conscience du problème.

meditation-concept-with-flat-character_23-2147862428.jpg

Même les enfants sont aujourd’hui touchés par le stress, culte du résultat, activités extra scolaires, adaptation et intégration en milieu scolaire, harcèlement, collège, surconsommation, culte de l’image, réseaux sociaux, l’enfance est soumise à des stress qui n’existaient pas ou moins par le passé, et qui sont venus par mimétisme ou par modernité, ou autre s’ajouter à ceux des parents que nous transmettons plus ou moins consciemment à nos enfants (phénomène de l’enfant éponge). Et les effets sont tout autant dévastateurs que chez l’adulte, je vous invite donc à être vigilant avec vos enfants aussi 🙂

Et chez vous on est sensibles au stress, comment le gérez vous ?

Enfants·Naturo and co

La rentrée scolaire : déni ou on prépare ?

J’avoue que je ne sais pas chez toi mais chez moi, je suis comme chaque année partagée, entre le parfum des nouveaux cahiers et des nouveaux crayons que j’adore, celui de retrouver un peu plus de liberté sans enfants, et celui de ne plus pouvoir en profiter sur un rythme différent. Surtout que cette année est un peu particulière pour nous comme pour plein d’autres parents et pré ados… cette année il commence le collège !

Et cela l’angoisse beaucoup, sera -t-il en classe avec d’autres copains, aura-t-il beaucoup de devoirs, nouvelle organisation tout cela lui provoque beaucoup d’interrogations, et en plus son ami part dans un autre établissement donc… c ‘est un peu compliqué. Surtout quand on est un hyper émotif…

puzzled-young-man-holding-forehead-while-feeling-stress_1262-18026

Comment je les accompagne ces petits bouts dans ces moments là d’abord sur le plan organisation, les courses de rentrée sont faites bien à l’avance pour pas courir dans les magasins pendant les derniers jours de vacances, on organise des trucs sympas sur les derniers jours pour garder un vrai goût de vacances, et comme on a la chance d’habiter dans une région ou l’été dure encore un peu, on fait aussi un petit déni de rentrée, et on va profiter de la plage les weekends de septembre, sans l’affluence, on va continuer de se retrouver, et de prendre son temps pour mettre les nouvelles habitudes en place.

Sur le plan santé, on réorganise un petit peu le sommeil , j’ai de petits dormeurs à la base ça se couche tard et ça se leve tôt sans problème ici… on passe donc d’un coucher à 23h00 puis 22h30 puis 22h00 pour le grand on tente le 21h30 pour la petite… mais elle n’a pas envie. Le lever on essaye de ne plus se lever après neuf heures, mais on profite quand même jusqu’au bout !

On met en place des petits rituels, le grand et la petite on choisit une pierre qu’ils portent en pendentif, une pierre qui sert à la fois de grigri, de rappelle toi que maman est avec toi, et qui soigne pour ceux qui croient aux vertus de la litho thérapie, le grand a choisi une améthyste et la petite un quartz rose, je te laisse te rapprocher d’un lithothérapeute ou chercher sur internet si tu veux savoir à quoi elles se rapportent. Ils la portent tous les deux depuis deux semaines.

lithotherapie

Et qui dit rentrée dit aussi rentrée des poux et des microbes… donc pour prévenir les attaques microbiennes on a commencé pour les deux une petite cure d’extrait de pépins de pamplemousse tous les matins, et une cure de probiotiques pour les deux en prévention et pour booster leur système immunitaire. Et on a revu les principes de base… genre on oublie pas de se laver les mains quand on sort de l’école ou des cours avant de manger, et on évite de se ronger les ongles…

Pour les poux c est surtout pour la plus petite, le grand n’en a jamais attrapé jusqu’ici, c ‘est cheveux attachés, et une goutte d’huile essentielle de lavande fine derrière les oreilles en période d’infestation (oui ton enfant sent le placard de mamie après mais c est assumé ici).

Pour le grand, le soir on fait méditation et lecture pour faciliter l’endormissement, et pour éviter ce qu’il craint le plus à savoir l’inconnu, on a organisé sa chambre différemment un meuble à tiroirs avec un tiroir par matière, un bureau clair et organisé, un emploi du temps affiché au dessus de son bureau, un dans la cuisine, et pas d’inscription à une activité extra scolaire pour l’instant, le temps pour vu de voir le temps disponible qu’il lui reste, l’évolution de son problème au pied etc… Pas de pression et de contraintes d’emploi du temps supplémentaire, le chamboulement collège se suffisant à lui même.

Du côté de la petite le soir aussi on retourne au rituel histoire, au calme avant l’endormissement, on reprend aussi le rythme du petit déjeuner qu’elle prendrait volontiers comme seul repas de la journée etc.. Elle par contre a très envie de faire de la danse cette année, alors on se renseigne et on prend les infos autour de nous des studios qui seraient dans la même optique que nous danser pour le plaisir, être ensemble et se dépenser, pas de pression comme si on était première étoile du ballet et de gala démesuré qui mettent trop de pression à cinq ans, pas de professeur qui crie, une activité extra scolaire de plaisir à son âge, pas de compétition et de l’empathie.. (oui j’ai pas fini de chercher, chut ne sois pas désagréable).

Donc oui la difficulté principale chez nous c ‘est d’avoir sous le même toit le soleil et la lune … l’enfant qui n’aimait vraiment pas l’école, et celle qui en rêve… et de gérer leurs attentes, leurs envies, et leurs besoins si différents 🙂

J’ai fait le choix de les accompagner aussi avec des fleurs de Bach, synergie de Mimulus et de White Chestnut pour le grand et pour la petite Noyer. Si tu as envie de tenter les fleurs de Bach sans passer par mes conseils ou ceux d’une professionnelle habilitée, n’hésite pas à tenter le Rescue qui est une synergie toute faite qui fonctionne bien aussi pour les situation stressantes.

minceur-fleurs-bach-qui-vont-vous-aider-pas-flancher_width1024

Et surtout on en parle, on dédramatise, on rigole, on profite de chaque instant, mais on ne fait surtout pas comme si c ‘était les derniers, parce qu’ici le temps dure longtemps…

Et vous des astuces rentrée sereine ?

Naturo and co

La routine nettoyage du visage ado

Hello, ici j’ai un préadolescent qui en même temps qu’il voit ses duvets et poils pousser à des endroits plus ou moins harmonieux et stratégiques, voit ses pores s ‘élargir, s’encrasser de jolis petits points noirs, et des petits boutons de pics hormonaux viennent de temps en à autre décorer son front, son menton ou ses joues.

Une fois la phase de l’euphorie passée, maman ça y est je deviens un homme j’ai des poils et des boutons, vient la phase du mais je vais quand même pas rentrer au collège avec des boutons sur la figure ! Donc maman trouve moi des soins qui me conviennent !!

puzzled-young-man-holding-forehead-while-feeling-stress_1262-18026.jpg

Déjà la routine de lavage car oui qui dit adolescence dit que ça doit être simple et rapide, et répété jour après jour par maman… car oui se laver le lundi c est oui avec plaisir, et le mardi c est oh non pfffff quel intérêt !

Donc matin et soir je le pousse à se laver le visage avec un savon doux, bio, saponifié à froid, de se mouiller le visage à  l’eau chaude et de le rincer à l’eau froide, afin de resserrer les pores, ensuite voici les autres petites indications :

  • Le matin un peu d’huile de neem (ou de l’huile de tamanu mais je la préfère pour les filles) à appliquer sur l’ensemble du visage et le soir si besoin sur de vilains boutons de type acné, une goutte d’huile essentielle de tea-tree au doigt sur le vilain bouton.
  • Une fois par semaine un masque maison à base d’argile verte et de charbon activé sur les ailes du nez le menton et le haut du front, le masque doit rester humide pour être efficace donc on brumatise si besoin.
  • Et en cas de boutons grattés on utilise de l’aloe vera.

Dans l’alimentation on tente d’éviter le gras, la charcuterie et le chocolat, mais comme la nature est mal faite parfois, c est évidemment ce qu’il a le plus envie de manger…

Et on privilégie par contre une très bonne hydratation, on préfère le lait végétal au lait animal (amandes pour lui) et on augmente l’apport en omega trois en misant sur les poissons gras, et le zinc avec le germe de blé. Et quand vraiment c est la crise en oligo éléments, mais vous me connaissez maintenant je préfère quand la réponse est dans l’assiette, mais des fois elle ne suffit pas, il ne faut pas être borné non plus !

Et grâce à ça on limite les poussées et on se prépare malgré le soleil a une rentrée sans complexe boutonnesque, et chez vous les pré-ados bourgeonnent ?

Group of students walking in the school Premium Photo

Naturo and co

Le magnésium : Marin ou pas ?

On a tous entendu au moins une fois dans sa vie, tu es fatiguée prends donc une cure de magnésium, mais pourquoi dit -on ça ? Quels sont les signes avant coureurs d’une carence en magnésium ? Et quel magnésium choisir pour remonter ses batteries ?

Le magnésium tout d’abord c est un oligoélément minéral, il est indispensable à l’organisme, il participe aux réactions intracellulaires, et aussi aux transmissions neuromusculaires. Il aide à la régulation de l’insuline, à la synthèse des protéines, autant te dire que oui on ne peut pas se passer de magnésium.

Pourquoi peut on alors en manquer ? Parceque les besoins sont importants a peu près 6mg/ kilo de poids par jour (et cette dose diffère selon votre âge et votre état, grossesse, allaitement …) et parce que notre société fait de nous de gros consommateurs de magnésium, car oui devinez qui se nourrit de magnésium… notre ami le stress, accompagné de ses copains comme le tabac, l’alcool etc.. Notre mode de vie et notre mode d’alimentation actuel ne couvrent donc plus les apports journaliers quotidiens nécessaires à nos besoins en magnésium.

Le sucre roux est souvent remplacé par le sucre blanc, le sel de table bien blanc a remplacé le sel gris de mer moins propre et qui fait moins envie, niveau consommation, on préfère aussi le pain blanc au pain multicéréales…Et d’une manière générale le magnésium se trouve en quantité importante et suffisante dans les produits bruts non transformés, et on nous propose beaucoup de produits transformés au rayon alimentaire.

Comment savoir alors si vous êtes carencé en magnésium, et bien la fatigue, l’abattement, les crampes musculaires, sont révélateurs mais ces symptômes sont communs à plusieurs autres problèmes de santé, du coup difficile de faire la part des choses ? Les fourmillements dans les membres, les tremblements, les crises de tétanie, les migraines à répétition peuvent être des signes qui ajoutés aux précédents peuvent être plus indicateurs.

gluten-free-grain-quinoa-bowls-kitchen-table_89418-1306.jpg

Alors après reste le problème de remédier à cet apport en grande demande, ou cette carence, voici quelques pistes pour t’aider à en trouver dans tes aliments :

  • Chocolat noir (pas en dessous de 70% de cacao)
  • Noix
  • Amandes
  • Graines de tournesol
  • Graines de sésame
  • Pignons de pin
  • Huîtres (non vegan)
  • sel marin gris non iodé
  • riz complet
  • sucre roux
  • pain complet
  • Anchois à l’huile… (non vegan)

Après si la carence est vraiment importante et qu’on est dans le soin plutôt que dans la prévention reste les compléments alimentaires, et là aussi plusieurs choix s’offrent à toi, le magnésium type lactate de magnésium (Magné B6 pour les intimes), le citrate de magnesium (avec de l’acide citrique) et le magnésium marin.

Le premier a pour avantage d’être associé à la vitamine B6 il a une bonne biodisponibilité (assimilation par ton organisme) mais il peut provoquer des troubles digestifs assez importants, et le lactate peut déclencher de l’anxiété chez certaines personnes.

Le citrate de magnésium quant à lui est extrêmement bien absorbé par l’organisme cependant il faut conserver des doses modérées afin de ne pas provoquer également des effets laxatifs, mais des cures de courte durée sont souvent suffisantes pour bien remonter son taux. Je le déconseille cependant fortement aux personnes souffrant de colopathie fonctionnelle, ou ayant tendance aux diverticuloses, par contre il peut être utile aux personnes soufrant de constipation.

Reste donc le magnésium marin qui certes a une moins bonne absorption que ses deux précédents compères, mais qui a le mérite de ne perturber que très peu l’organisme et son fonctionnement intestinal, associé à un régime alimentaire adapté il peut rééquilibrer mais aura du mal à remonter une carence installée seul.

Voilà l’idéal étant comme d’habitude de prévenir plutôt que de guérir, et de veiller à ce que l’hygiène de vie et l’alimentation ne laissent pas de carence s’installer, ne pas laisser le stress s’installer et nous ronger, choisir ses aliments en fonction de ce qu’ils nous apportent et de nos réels besoins etc.. Si tu consultes chez moi tu sais que je ne suis pas une accro du complément alimentaire perpétuel, et systématique, la réponse doit être le plus souvent possible, dans le rééquilibrage et l’hygiène de vie !

Si tu as des questions ou si tu veux me raconter ton expérience avec le magnésium n’hésite pas j’adore échanger 🙂