Humeurs

Mood : Le jugement

Coucou par ici, alors vous devez vous dire qu’est ce qu’elle nous fait avec son titre super rigide et autoritaire, et ben j’ai cherché un titre qui englobait tout ce que je voulais vous dire dans cet article qui parle d’un peu de tout… et je n’ai rien trouvé de mieux.

J’ai parlé récemment de body positive, et je vous ai parlé de l’empathie et la bienveillance vers laquelle j’essayais d’amener mes clientes, avec elles-même. Mais du coup et moi dans cette histoire, il ne faut pas croire que parce que l’on a les clés on sait ouvrir soi même les portes facilement et du premier coup.

Notre société aujourd’hui basée sur l’image, amène l’humain à être dans le jugement perpétuel de son prochain, regardant comment il mange, comment il respire, comment il vit, comment il décore sa maison etc.. comme si l’exposition donnait le droit de jugement. Une image qu’ on expose on ne l’expose pas forcément pour être jugé, elle peut être thérapeutique avec soi, faire parti d’un travail marketing, être là pour trouver des gens qui nous ressemble, pour rompre la solitude, pour chercher à se faire aimer ou connaître, mais au fond elle est rarement là pour que l’on reçoive en retour un jugement négatif, agressif… vous allez me dire c est le risque quand on s’expose.

Mais moi je me demande, profondément, de quel droit on s’octroie le pouvoir de juger l’autre, son aspect, son attitude, etc… est ce parce que l’on se croit meilleur, parce que l’on se pense supérieur, qu’on pense avoir la solution, la clé, être un modèle d’ irréprochabilité ? Ou est ce parce que l’humain ne sait pas faire autrement, compétition en classe, en sport, dans la vie, entre amies, entre amis, être le meilleur, le plus fort, le plus riche, le plus beau, et maintenant même la bonne santé ressemble à une compétition, le plus healthy, le plus sain, le plus sportif, le plus… le mieux… Pourtant le retour de bâton pour celui qui est juge et se retrouve jugé et souvent très difficile à encaisser…

Il y a peu mon amie a ouvert une boutique de mode, une boutique de vêtements magnifiques et qui lui ressemble la boutique C’my dream à Rocbaron, et pour lui faire plaisir, elle qui a su me faire confiance quand elle a eu envie de consulter une naturopathe, et une réflexologue plantaire, je suis allée défiler dans une de ses tenues pour son inauguration. L’expérience était difficile pour moi, pourtant j’ai fait un long chemin niveau acceptation de moi, et je n’ai plus de réels problèmes avec mon image, qu’est ce qui me gênait donc dans ce défilé ?

Après introspection, c ‘était simplement de m’exposer au jugement des autres, moi je m’aime maintenant, mais les autres si je m’expose je leur donne le droit de me juger, et je crains ce jugement… Pourquoi ? Parce que l’on veut plaire, plaire au plus grand nombre, parce que c est humain, mais que fait une naturopathe au milieu des blogueuses mode etc…mais parce que chez moi en fait c ‘est un vrai problème de fond sur lequel j’essaye de travailler tous les jours, le rejet, ou le fait que l’on puisse ne pas m’aimer (pas d’amour fou, et roucoulade hein…) me trouver méchante, détestable ou pire encore, m’est insupportable. Le lien avec mon passé et la causalité de tout cela je le connais et je l’ai identifié, mais accepter l’autre dans son intégrité c’est aussi accepter de ne pas lui plaire, être entièrement soi c est forcément ne pas plaire à tout le monde, même si cela n’empêche ni la tolérance, ni l’empathie, ni la pédagogie, ni la compréhension… et là mon travail n’est pas fini. Le travail sur soi est de toute façon sans fin , un chemin de vie !

Pour finir cet article un peu brouillon, cette expérience, était géniale, d’abord parce qu’elle était aux antipodes de ma vie de tous les jours, parce qu’elle était exceptionnelle (non je ne pense pas faire ça tous les samedis), parce que je me suis retrouvée dans un univers qui m’est vraiment étranger (la mode et moi… les blogueuses mode ont du s’en apercevoir) et surtout parce que cette expérience, a montré que derrière l’image, son exploitation, et malgré tout son culte, l’humain arrivait quand même à se rencontrer, à partager, et à fabriquer du vrai derrière du parfois un peu faux, ou un peu avec filtre 😉

Et puis la boutique je le redis est magnifique, les conseils humains, et rien que pour rencontrer Céline, il faut aller y faire un tour ! Pendant l’inauguration nous avons aussi dégusté du vin (oui en plus j’ai bu du vin) et des tartinades apéritives très bonnes, qui venaient de la boutique Une Histoire de famille que vous pouvez retrouver je crois à L’Avenue 83 et à Grand Var Est, cette publication n’est évidemment pas sponsorisée, je ne parle que de ce que j’aime, et la vocation de ce blog est de parler de naturopathie, mais quand j’aime je le dis et je partage :).

Et surtout personnellement elle m’a contre tout ce à quoi je m’attendais montrée les points ou j’avais encore du travail personnel à faire, tout en me réconciliant avec certaines idées préconçues (oui oui) que j’avais sur le milieu « vêtements mode etc ».

Et toi ton lien à l’image, aux réseaux sociaux etc… tu en es où ? Tu me racontes ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s