Enfants

Mood : Un peu de moi et de lui

Quand on met des enfants au monde on voudrait les protéger de tout, pas les empêcher de vivre surtout pas, mais leur éviter la souffrance, leur rendre la vie plus facile et surtout les voir épanouis et heureux.

J’ ai la chance d’avoir deux enfants merveilleux, un grand garçon de bientôt 11 ans et une petite fille de bientôt cinq ans. Ce sont deux cadeaux de la vie que je chéris chaque jour (même quand ils sont insupportables même si cela se voit moins dans ces moments là… i’m only human after all paraît il).

Mon grand garçon a souffert dans mon ventre d’une maladie peu connue qui s’appelle les brides amniotiques, et les séquelles qu’il conserve aujourd’hui font partie de sa vie de tous les jours. Pourquoi en parler ici, pour faire connaître cette pathologie, pour que peut être une maman qui passerait par là à qui on annoncerait ce diagnostic, trouve ici des informations, un soutien. Parce que lorsque j’ai appris sa maladie lors de ma première grossesse (sous hormones et très difficile à mettre en route), j’ai été très seule, sans information, sans soutien médical. Malgré une équipe médicale à l’hôpital de la Timone enfants à Marseille au top sur le plan médical, le plan humain, social, aide et explication était quasi inexistant.

Enceinte de quatre mois à la première échographie on me parle d’un pied bot varus équin, mon gynécologue n’est pas d’accord avec l’échographiste et me renvoie sur Marseille, et là on m’annonce non pas un pied bot, mais la maladie des brides amniotiques . C’est mieux ? Non madame ce n’est pas mieux… c’est une maladie évolutive tout le long de votre grossesse, et on ne peut pas garantir que votre fils naisse avec tous ses doigts de main de pieds, ses membres… vous devriez réfléchir à l’évolution.

Et ta grossesse devient une saison d’AHS ou toutes les trois semaines on tente de voir ce qu’il va exactement rester en place ou non sur ton enfant…Cette grossesse c’était un cauchemar, parce que normalement à l’abri dans le ventre de maman on ne craint rien… et la culpabilité était immense pourtant aucune raison une maladie non génétique une chance sur cent milles…

A la naissance, maxime n’a pas de gros orteil au pied gauche, il lui manque un orteil au pied droit, il a deux strictions non invalidantes à l’avant bras droit, et une bride très très marquée sur la cheville droite, le fameux pied qui nous faisait tant souci. On libèrera cette bride en trois interventions, deux plasties en Z, et une lipoaspiration du dessus du pied afin de lui permettre de se chausser normalement…. (opération qui sera considérée comme chirurgie esthétique par la sécurité sociale… oui visiblement c est moins cher de payer des chaussures orthopédiques à vie à un enfant, qu’une seule opération qui lui permette de se chausser normalement …logique du système…).

varicose-veins-human-leg_1308-15271

Aujourd’hui cette cicatrice, le gêne car elle n’a aucune souplesse, car extrêmement visible, avec des adhérences, et comme tous les autres garçons à cette âge de préadolescence il grandit beaucoup et très vite, et la peau et le système veineux ne suivent pas. Donc les varices apparaissent douloureuses au point de soupçonner une phlébite, l’œdème aussi survient aux chaleurs, et aux poussées de croissance et à son apogée rend la marche difficile, et il se retrouve à devoir porter des chaussettes de contention H24, et devra certainement reprendre des massages lymphatiques, afin de tenter d’améliorer la prise en charge d’éventuelles douleurs et retarder l’opération plastique au plus tard possible dans la courbe de croissance. Interdit de sport jusqu’à la fin de l’année scolaire, à onze ans c’est pas mortel attention … mais en pleine construction adolescente, ce n’est pas le meilleur moment pour fabriquer la confiance en soi… quand on vous oblige à souligner une différence, que vous aviez le choix jusqu’ici de ne montrer qu’à ceux en qui vous avez confiance.

Loin de moi ici l’idée de faire un article larmoyant, juste souligner l’importance de l’écoute, de l’empathie, du besoin d’être entouré, au début d’une grossesse différente comme dans la suite des événements, pour l’enfant d’abord, mais pour la maman aussi. Ne pas minimiser les souffrances, le ressenti ne se mesure pas ne se compare pas, et même si évidemment, la mise en abyme est indispensable à la réalisation de la chance que l’on a, il marche, ne risque rien sur le plan vital, respire parle joue (beaucoup) répond, compte ses poils et me casse les pieds souvent, il a besoin que l’on prenne en compte sa différence et ses sentiments, et sa famille aussi.

autumn-themed-country-road-with-mountain-range-concept_53876-23187

La maladie des brides amniotiques est méconnue pourtant elle touche de nombreux enfants et souvent de façon bien plus importante et grave qu’elle n’a touché mon fils, les prises en charges de la sécurité sociale sont ridicules, la reconnaissance de la MDPH compliquée (refusée dans son cas), je ne vous donne que quelques exemples :

  • Semelles obligatoires sinon marche douloureuse voir impossible 135 Euros remboursées 28 euros
  • Opération du dessus du pied pour chaussage… non remboursée car jugée esthétique
  • Reconnaissance de la MDPH refusée, même si pour les opérations entre ses 0 et 18 mois j’ai du aller plus de vingt fois à la Timone plus les soins et les opérations.

Mais le système de sécurité sociale français est attention j’en suis consciente très performant et bien plus avantageux que dans les autres pays, cependant je regrette juste la mauvaise connaissance de cette maladie et de ces conséquences. Une fois les brides libérées, on se retrouve souvent seul et sans suivi.

Si tu as des questions sur cette maladie, ses suites, si je peux t’aider en te donnant des informations ou en te racontant son parcours, notre parcours, n’hésite pas à me demander en commentaires ou à me joindre sur mon téléphone.

Naturo and co

Hypnothérapie : Pour soigner quoi , comment ?

Tu le sais peut être déjà ou pas encore, mais en moi sommeille un grand Mesmer, et si le coeur t’en dit je peux chaque samedi te transformer en poule mangeant du grain qui pense être actrice de cinéma tout en me donnant le numéro secret de ton compte aux îles Caïmans….

Je savais que j’allais attirer ton attention avec un intro comme ça 😉 mais la vérité est moins drôle surtout pour moi qui assisterait au spectacle, car non je ne fais pas d’hypnose de spectacle, mais de l’hypnothérapie, en utilisant deux méthodologies auxquelles j’ai été formée, l’hypnose classique tout d’abord, mais également la sophrologie.

Mais alors puis je te voler ton numéro de carte bleue sans que tu t’en aperçoives, non, puis je te reprogrammer le cerveau à ton insu pour que lorsque dans la rue tu entendes le mot formidable tu l’associes directement à mon prénom… (en toute modestie évidemment) bien sûr que NON !!

Alors finalement que puis je faire pour toi, tout d’abord l’hypnothérapie comme je la pratique, c’est essayer de viser la toute petite fenêtre d’état de conscience qui correspond un peu à celle que tu connais parfois le matin ou dans la nuit quand tu te sens réveillé(e), mais que tu as tellement envie de connaître la fin de ton rêve que tu planes un peu entre ces deux mondes là. Pourquoi cette fenêtre là ? Et bien parce que pendant que tu es dans cet espace là ou ton cerveau arrive à penser qu’il est tout à fait normal de croiser une licorne dans un supermarché et de vouloir savoir si oui ou non elle va payer ses courses ou s’envoler dans une pluie de paillettes, on sera d’accord tous les deux pour concevoir que la partie purement cartésienne de ton cerveau dort ou fait semblant de dormir.

Et pourquoi voudrais je qu’elle dorme, et bien parce que cette partie là de ton cerveau est la même qui te met des barrières, celle qui ramène sans cesse sur le devant de la scène, tes craintes d’échec, les raisons matérielles ou défaitistes. Un exemple lorsque tu penses que tu veux arrêter de fumer, tu as d’un côté ta volonté, et ton objectif, mais que t’envoie la partie cartésienne de ton intellect : c’est difficile, je vais grossir, je fume depuis tellement longtemps, j’aime fumer, en soirée ça va être horrible….

Toutes ces phrases sont autant de conditionnement à l’échec qui seront les freins  qui pourraient faire échouer ta tentative d’arrêt du tabac, de régime, de succès aux examens, de travail de deuil, de phobies etc…

Alors que si on arrive à atteindre par cette petite fenêtre la partie de ton cerveau qui n’est pas conditionnée par tout cela et bien on peut la rendre plus forte et lui permettre de dominer l’autre inconsciemment, je suis fort(e), volontaire, je vais me sentir en pleine forme, je peux y arriver, etc…

courage-man-jump-through-gap-hill-business-concept-idea_1323-262

Une séance d’hypnose avec moi c est d’abord un premier rendez vous ou l’on se parle beaucoup, parce que laisser quelqu’un entrer par cette fenêtre là c est d’abord une question de confiance, et il faut que le courant passe (pas le courant d’air…) et puis pour voir si tu es réceptive à ma façon de travailler en hypnose, car si nous sommes tous réceptifs à des degrés différents à l’hypnose nous ne sommes pas tous sensibles de la même façon à un ou une hypnothérapeute. A l’issue de ce premier rendez vous on discute ensemble du ressenti, de la réceptivité, et de la suite à donner.

J’ai fait le choix de pratiquer des tarifs accessibles, parce que les gens peuvent avoir peur de l’hypnose et que cela reste rarement remboursé et que le budget de tout le monde est serré. Et j’ai également fait le choix de prendre des engagements sur ma façon de travailler en effet la première séance est facturée un peu plus chère que les suivantes (jamais plus de cinq séances pour un résultat) car elle est plus longue et comme je l’expliquais plus haut nécessite d’apprendre à se connaître et se faire confiance, et qu’elle détermine la suite, en effet si de mon côté je juge que la réceptivité est insuffisante pour un résultat correct je préfère ne pas donner suite que poursuivre indéfiniment en m’obstinant.

En toute transparence la première séance est donc à 40 Euros et les suivantes à 35 Euros .

Il est important de dire aussi que parfois il est nécessaire de refaire une séance par an ou deux maximum afin de raviver les effets, surtout dans les hypnothérapies liées à l’arrêt difficile du tabac, des phobies très ancrées, ou des événements tristes ou très traumatisants ( et n’empêche en rien un suivi psychologique approprié, en pouvant se compléter).

La séance ne provoque pas d’amnésie, on peut parfois avoir froid, chaud, rire ou pleurer. On ne perd pas conscience, et on ne s’écroule pas au sol comme en hypnose de spectacle, on travaille simplement sur la communication à l’inconscient, à la partie optimiste de notre être, en confiance, en douceur, en relaxation. Il n’y a pas de violation de l’intimité, je ne suis que la main qui accompagne sur le chemin qu’on hésite à prendre celle qui tient le vélo auquel on vient d’enlever les petites roues puis qui vous lâche sans même que vous vous en rendiez compte.

Alors on essaye ?

opportunity-start-new-life_1160-214

 

Naturo and co

Mood : Springtime

Le printemps est là, synonyme de renouveau il réchauffe le ciel, les terrasses et les coeurs. Le printemps c’est aussi la saison des allergies, l’allergie au pollen entre autres plaisirs de saison.

Ici on a pas mal d’allergique et du coup on traite avec les plantes et on a quand même recours aussi à l’allopathie parce que lorsque cela devient respiratoire on ne peut pas non plus laisser les choses se dégrader de trop.

seasonal-allergy-child_73944-6084

L’allergie, il y a des petits conseils de base déjà pour limiter les crises :

  • Se déshabiller, se rincer les cheveux en rentrant chez soi, pour éviter de déposer le pollen reçu à l’extérieur sur vos draps, et un peu partout dans la maison.
  • Eviter les jours de grand vent de rester statique en extérieur.
  • Se laver le nez régulièrement avec une solution d’eau de mer ou de l’Actisouffre qui a la vertu de désinfecter ou d’assécher le nez.
  • Un petit massage avec les huiles essentielles suivantes le soir avant le coucher (à adapter selon l’âge et les pathologies connues, donc sous conseil d’une naturopathe ou d’une aromathérapeute oui je suis féministe aujourd’hui) : eucalyptus citronné, lavande fine, tanaisie annuelle (pas avant six ans) diluer dans de l’huile végétale de votre choix (argan, neem idéale pour les peaux irritées…), pour une idée du mélange et dosage précis, il vaut mieux prendre conseil auprès d’un professionnel, n’hésite pas à me contacter en MP sur ma page pro. 
  • Pour les adultes pensez aussi au plantain, qui est une aide précieuse pendant les mois de février à mi avril saison du pollen dans le var.

Voilà et parmi les joies qui accompagnent le printemps, il y a quand même le plaisir de pouvoir se mettre les orteils à l’air  (j’ai gardé de l’Afrique la joie de marcher pieds nus) de laisser sa peau se chauffer au soleil doucement, et puis on a envie de renouveau, de bouger, ça m’attendrit le printemps.

Je regarde la nature qui s’éveille, les animaux, les enfants qui s’amusent sous le beau temps, et ça me rend le cœur marshmallow…

finger-art-couple-hugging-softly_23-2147993028

Et toi le printemps, il te donne des envies de quoi à part de nez qui coule  ?

Cuisine·Naturo and co

Mon cœur d’artichaut

Je vous ai déjà déclaré ma flamme pour Yves, et voilà que maintenant je dois vous parler de mon addiction à Arti… attention ça va être chaud (oui j’ai osé et non promis je ne vais pas faire des jeux de mots pourris dans tous mes articles… quoi que…)

L’artichaut c’est une histoire d’amour qui a commencé lorsque j’étais enceinte de mon grand, j’aurais pu me nourrir uniquement de cœurs d’artichaut, oui je suis comme ça moi je croque les cœurs à pleines dents (hard l’image pour quelqu’un qui ne mange presque jamais de viande oui je dis presque jamais parce que je veux pas finir passée au mixeur si un jour un végan me voit avec un morceau de viande dans mon assiette).

Du coup je me suis dit que j’allais te partager mes petites astuces pour manger des artichauts, moi je le fais cuire simplement à l’eau bouillante une petite vinaigrette ou sauce légère de ton choix et hop… mais tu peux aussi les manger chauds, les petits violets en fricassée dans une poêle juste coupés en deux etc…

Alors tu casses les tiges des artichauts, tu les coupes en quatre tu leur enlèves la barbe et tu les fais tremper dans un saladier d’eau froide citronnée(même si sur les mecs c est classe la barbe dans les artichauts c est moyen promis) .Moi je prends un petit oignon je le fais revenir dans l’huile d’olive, je rajoute des tomates pelées coupées en quatre, les artichauts égouttés deux gousses d’ail écrasées, à déguster chaud avec un peu de thym et un peu de parmesan pour les gourmands.

Alors l’artichaut serait il en plus bon pour ta santé, ce serait super non ? Et ben écoute j’ai une bonne nouvelle il est plutot cool Arti…

Il est riche en cynarine, un anti oxydant qui va t’aider à te détoxifier à stimuler le fonctionnement de ta vésicule biliaire, il est plein de potassium, diurétique donc, et t’aide à garder la ligne (peu de calories, et rappelle toi des mots de Coluche… le plat du pauvre plus dans l’assiette à la fin qu’au début ) un prébiotique naturel l’inuline, des fibres bonnes pour le transit, du calcium en bonne proportion et du magnésium pour t’aider à garder ton système nerveux en bon état 😉

Donc l’artichaut est ton ami, de avril mai à octobre, il est de saison, et est ce que tu savais qu’on appelait même une des variétés le « Blanc Hyèrois »… et devine ou je suis née ? à Hyères et oui le destin nous a réuni Arti et Moi …

Et toi tu aimes l’artichaut malgré sa petite amertume ou pas trop ? Des recettes à partager ?

Naturo and co

La vitamine B12

Et oui coucou aujourd’hui je vais te parler de la vitamine B 12, la fameuse vitamine dont on parle beaucoup autour des végétariens et végétaliens.

Pourquoi on en parle beaucoup autour du veganisme parce que c ‘est une vitamine indispensable à notre petit corps pour le fonctionnement nerveux de ton cerveau, et la fabrication du sang , et qu’on ne la trouve que dans des produits d’origine animale (viande, poissons, crustacés, œufs même si moins, lait et fromage.) Donc un régime alimentaire sans vitamine B 12 c est un peu du suicide de cerveau…

Mais l’erreur à ne pas commettre c est de penser que parce que tu manges de la viande ou des produits d’origine animale tu ne manques pas de vitamine B 12, pourquoi parce que de nombreux médicaments perturbent l’assimilation de cette vitamine par notre corps, comme les pilules contraceptives, les traitements hormonaux, ou bien encore les hypotenseurs etc… De même un stress accru sur une longue période, la grossesse, l’allaitement ou une perturbation de votre système intestinal suite à une infection bactérienne ou autre peut générer cette carence en vitamine B 12.

Comment savoir alors si oui ou non on est carencé en vitamine B 12, je dirais qu’on ne peut pas vraiment l’identifier à des symptômes particuliers parce qu’ils sont semblables à d’autres carences ou autres troubles, et qu’en plus une bonne prise de sang ne veut pas dire pas de carence car oui l’assimilation peut être mauvaise même si votre taux sérologique est dans les clous.

Pour résumer si vous vous sentez fatigués, anémiés, tendances au moral en berne, troubles de la mémoire ou de la concentration… et que vous rentrez dans les catégories à risques que j’ai spécifié ci dessus, une petite cure de B 12 ne vous fera pas de mal bien au contraire !

Et toi la B 12 tu la manges, tu complémentes, comment tu fais ? Et ou est ce que tu achètes tes compléments si tu en achètes ? Des bons plans, des bons plans !!

Naturo and co

Ma déclaration à Yves

Oui il était temps que je te fasse mes aveux et que je t’avoue ma terrible addiction, mon amour inconditionnel, pour Yves… Land Yves….

Car oui il n’est pas de meilleure introduction pour parler d’un légume qu’une bonne blague qui ne vaut pas un radis… Soyons sérieux maintenant ou du moins essayons. Oui j’adore l’endive, crue, je la mange sans rien dessus, car Yves se suffit à lui même…

Mais pourquoi toi tu devrais aussi aimer l’endive … ça c’est la vraie question. Et bien l’endive est d’abord un légume d’hiver (et nous sommes en hiver) donc de saison (tu apprécieras le timing parfait de la blogueuse hyper organisée qui ne te parle pas de fraises en février…) à consommer sans modération car elle va t’apporter :

  • De la vitamine B9
  • Des fibres
  • Vitamine C
  • Potassium

Oui mais à quoi ça sert tout ça, bon je vais pas reprendre les bases les fibres, c’est excellent pour ton transit, mais aussi pour la satiété, la vitamine C elle sert à ton organisme à bien se défendre niveau système immunitaire, mais elle te permet aussi de mieux assimiler le fer ! (cette liste n’est pas exhaustive hein…)

La vitamine B9, mieux connue sous le nom d’acide folique (oui toi la femme enceinte qui passe par là l’endive est ton amie !! et celle de ton fœtus ) permet le renouvellement cellulaire, elle est bonne pour avoir une crinière de rêve, mais aussi pour protéger ton système cardio vasculaire avec sa copine la vitamine B12 (végétarien mon ami si tu passes par là n’oublie pas de prendre ta B12 🙂 )

Et enfin le Potassium si il peut être nocif en excès dans le sang, a lui aussi un rôle essentiel dans le fonctionnement de ton petit coeur, et de tes muscles en général, si l’endive est moins riche que la banane son apport n’est pas inintéressant.

Tu vas peut être me dire oui mais c ‘est amer les endives j’aime pas… déjà tu peux enlever la partie conique à l’intérieur de l’endive, et ce sera beaucoup moins amer, et si vraiment ça ne passe pas pourquoi ne pas essayer de les faire cuire en les saupoudrant de sucre coco, ou de Muscovado ou de Rapadura ? Tu verras même les enfants le mange 😉

Car oui on n’est pas obligés de manger les endives gorgées d’eau enroulées dans une tranche rose fluo de jambon et recouvertes de béchamel industrielle et de gruyère… souvenir de cantine ?

Je le redis, qu’il faut la manger locale, et bio ou tu vas dire que je radote ? Moi aussi je t’aime tu sais 🙂

Tu me racontes comment tu les manges toi les endives ?

Enfants

Dans leur bibliothèque : Février 2019

De temps en temps je te partagerais ici les livres que j’ai choisi pour enrichir leurs bibliothèques, selon mes finances, les livres j’aime les emprunter à la médiathèque toujours, les acheter en brocante ou d’occasion et quand j’ai un peu plus de moyens j’adore flâner dans les librairies, et pour les enfants ma préférée c’est L’Atoll Imaginaire, à La Garde.

C’ est la douce Brigitte qui t’y accueille et elle est vraiment d’excellent conseil, pour les enfants, pour les grands aussi, et elle organise régulièrement des ateliers pour les enfants et les grands autour du crochet, de l’écriture, du dessin etc… qui sont fantastiques. Il y a même des dédicaces pour les grands, et quitte à pousser au crime jusqu’au bout elle est située juste à côté de deux salons de thé que j’aime beaucoup « Le Lutin » et « Les Douceurs d’Arnaud ».

Mais revenons à nos moutons… dessine moi un mouton, euh non à nos livres je m’égare pardon 😉

Le choix de la princesse aux pieds nus :

Alors oui évidemment hein… Caca boudin … c ‘est l’histoire de Simon le Lapin qui quand il était bébé avait un vocabulaire très limité.. CACA BOUDIN.. autant te dire que cela fait beaucoup rire la princesse aux pieds nus… et je te casse le suspens mais le livre finit sur un PROUT….

Je l’attends… l’album est plus poétique qu’attends donc cette petite fille, une métaphore tirée tout le long de l’album et avec une fin inattendue, elle a beaucoup aimé. La relecture est par contre moins évidente une fois qu’elle sait la fin la poésie ennuie la princesse vois tu…

Et enfin SPLAT le chat l’indémodable, ce chat en poil de chenille qui vit toujours de drôles d’aventures, celui ci parle d’école de première fois, de normes qui ne devraient pas en être et sur un ton très léger il y a quand même un message que j’aime beaucoup tu sais un qui empêche les gens de vouloir tout ranger dans des cases 🙂

Le choix du grand :

Le royaume de KENSUKE, un joli roman d’aventure qui parle d’un garçon de douze ans qui s’échoue sur une ile déserte dans le Pacifique et qui va vivre de drôles d’histoires, il va finalement y trouver un refuge loin des turpitudes du monde, et si l’aventure est douloureuse elle est extrêmement enrichissante, et pose la question finale… est il plus courageux de vivre seul ou presque sur cette île, ou de retourner affronter le vrai monde…

La course impitoyable ,  une vraie histoire de grands avec un Max dedans qui va tout faire pour aider son grand père au milieu d’une histoire de mafia et de course de voiture, un livre plein de sensations fortes, qui se lit à toute vitesse comme le bolide que conduit le petit héros.

Wonderpark  là on part sur une saga (il adore ça) un parc désaffecté, une mystérieuse Orage, un monde fantastique, et un univers vraiment facile à imaginer. Les illustrations sont magnifiques également. Une histoire pleine de rebondissements, d’interdits, accessible pour les bons lecteurs même avant dix ans à mon avis. Un premier pas vers le fantastique superbe. Moi ça m’a même rappelé un vieux film que vous connaissez peut être…Terabithia…

Voilà la petite sélection du moment, si toi aussi tu as des livres que tu as adoré et que tu voudrais bien partager ici, pour moi, l’homme ou les enfants n’hésite pas 🙂

Et n’hésite pas à aller faire un tour chez Brigitte à L’atoll Imaginaire et lui dire que tu viens de ma part 🙂