Humeurs·Naturo and co

Le bonheur : les petites choses (2)

Je vous avais déjà fait un article « feel good » sur les petites choses dans lesquelles je voyais le bonheur, ce qui pouvait égayer ma journée, alors je me suis dit que peut être continuer de te les partager, te donnerais envie de regarder les choses un peu différemment lorsque ça ne va pas, ou de me partager tes petits bonheurs a toi aussi.

female-tourists-spread-their-arms-held-their-wings_1150-7462.jpg

Donc je continue ma liste toujours pas exhaustive :

  • Boire le café avec une amie, ou un ami, et parler de tout ou se taire
  • Recevoir mon chien dans les bras quand je ne m’y attends pas pour un câlin (plus spontané impossible)
  • Respirer le parfum des cheveux de ma fille en l’embrassant avant l’école.
  • Voir mon grand chercher a me tenir le bras ou me faire un câlin quand on marche ensemble dans la rue même si il a onze ans..
  • Lire un livre au soleil
  • Ecrire encore et toujours, mais surtout commencer un nouveau cahier (addiction aux cahiers et à la papeterie en général complètement assumée)
  • Faire les pages de mon bullet journal (détente instantanée)
  • Lire et relire Boris Vian sourire ou pleurer
  • Regarder une série sur Netflix enroulée dans un plaid.
  • Recevoir un message d’un de mes « patients » (travail à deux je n’aime pas trop ce mot) me disant je vais mieux, je me sens bien, etc…

Voilà encore quelques choses qui font de ma vie des moments plus jolis.

Le secret c est savoir se replonger dans un de ses moments lorsque le stress essaye de se faire une place qu’on lui refuse, c est se focaliser sur le bon même lorsqu’il semble vraiment insignifiant. C est à ça que sert le fameux exercice du cahier de la gratitude c est au début faire la gymnastique de chercher quelque chose de positif dans sa journée, pour se forcer à le voir, parce que souvent, on ne prête plus assez attention aux sourires de ceux qu’on a laissé passé, aux mains tendues, on reçoit sans même faire attention à ce que l’on reçoit noyé dans la masse d’informations, de course au temps de chaque jour.

Prenons le temps de rêver, de recevoir et de savourer… car le temps on ne le maîtrise pas.

Et toi tes jolis moments c est quoi ? Tu me racontes ?

Naturo and co

Le stress et ses effets pervers

Alors oui j’ai écrit pervers dans mon titre, donc je suis consciente que niveau référencement cela peut mal aiguiller les recherches 😉 Blague à part je voulais te parler aujourd’hui du fléau du siècle entre autre car il n’est pas le seul évidemment ce serait trop facile sinon, le stress, et surtout comment je suis amenée à le soigner tous les jours.

Le stress, cela se traduit d’énormément de façon, poids sur la poitrine, mal au ventre, brûlures d’estomacs, insomnies, trac permanent, grincements de dents, douleurs dans la mâchoire, énurésie chez l’enfant, prise de poids, perte de poids, perturbations du cycle menstruel, troubles érectiles, douleurs musculaires, autant de symptômes que d’individus quasiment. Il peut conduire jusqu’au burn out (autrement dit quand le corps t’oblige à écouter ta tête en te couchant littéralement) et n’est pas réservé aux sphères professionnelles, car oui même en étant une maman au foyer, on peut souffrir de stress sévère et de burn-out et il ne s’agit ni du nombre d’enfants, ni de la situation mais uniquement du ressenti de la personne concernée. Chimiquement le stress déclenche la fabrication et l’utilisation de plusieurs hormones, dont celles-ci :

  • l’adrénaline (qui te permet de répondre au coup de stress coeur respiration tout s accélère – pas toujours agréable – )
  • le cortisol (tension artérielle – immunitaire)
  • l’ocytocine ( on la connaît plutôt dans la relation mère enfant – allaitement -)
  • la vasopressine (qui joue sur le système urinaire)

Ces hormones si elles sont vitales et peuvent te sauver la vie dans une situation d’urgence, ne sont pas si bénéfiques que ça lorsque ton corps est soumis à un stress permanent tu t’en doutes, et peuvent entraîner un dérèglement du fonctionnement de ton organisme. Car tu vas les produire en trop grande quantité et ton corps ne saura plus ou donner de l’hypophyse, du foie et du corps entier en général.

Que peut alors faire la naturopathie, la réflexologie plantaire, l’hypnothérapie, la sophrologie pour t’aider alors à remettre de l’ordre dans tout ça. Et bien si j’ai choisi d’intervenir dans l’ensemble de ces disciplines c est vraiment pour me permettre de répondre au mieux aux attentes de la personne que j’aide en fonction de ses réactions et de ses sensibilités.

La naturopathie, en rééquilibrant votre hygiène de vie en général, votre alimentation, en restaurant votre vitalisme va tout naturellement agir également sur la régulation de ce stress, en mettant votre corps dans les meilleurs dispositions possibles pour y résister sans puiser dans vos réserves.

La réflexologie plantaire, en améliorant votre tonus, votre circulation sanguine et lymphatique va elle aussi vous apporter un vrai moment à la fois de relaxation et d’énergie qui vous permettra de lutter contre le stress.

L’hypnose lorsque le stress a une cause bien identifiée, phobies, traumatismes, estime de soi etc… peut elle aussi vous aider à dépasser le problème et donc la source de ce stress incontrôlable.

La sophrologie quand à elle va vous permettre en travaillant sur le fond, la gestion des émotions, le lâcher prise (le fameux) d’éliminer les causes potentielles de stress en leur redonnant leur juste valeur ou vous aidant à positiver les situations. Pour y arriver on travaillera sur le recentrage, l’ancrage, la respiration, la maîtrise de soi.

Chaque technique a ses avantages et chaque individu a ses propres sensibilités, je vous invite donc à essayer ses spécialités, à en parler avec un professionnel afin de déterminer celle qui vous correspond le plus, et ainsi vous faire accompagner dans la gestion et l’élimination des stress superflus, oui superflus car je pense malheureusement que certains sont inévitables, et certains peuvent parfois être moteurs, simplement ils ne doivent jamais prendre le pas sur votre qualité de vie ou vous contrôler, sinon il est grand temps de vous faire aider et/ ou de prendre conscience du problème.

meditation-concept-with-flat-character_23-2147862428.jpg

Même les enfants sont aujourd’hui touchés par le stress, culte du résultat, activités extra scolaires, adaptation et intégration en milieu scolaire, harcèlement, collège, surconsommation, culte de l’image, réseaux sociaux, l’enfance est soumise à des stress qui n’existaient pas ou moins par le passé, et qui sont venus par mimétisme ou par modernité, ou autre s’ajouter à ceux des parents que nous transmettons plus ou moins consciemment à nos enfants (phénomène de l’enfant éponge). Et les effets sont tout autant dévastateurs que chez l’adulte, je vous invite donc à être vigilant avec vos enfants aussi 🙂

Et chez vous on est sensibles au stress, comment le gérez vous ?

Naturo and co

La routine nettoyage du visage ado

Hello, ici j’ai un préadolescent qui en même temps qu’il voit ses duvets et poils pousser à des endroits plus ou moins harmonieux et stratégiques, voit ses pores s ‘élargir, s’encrasser de jolis petits points noirs, et des petits boutons de pics hormonaux viennent de temps en à autre décorer son front, son menton ou ses joues.

Une fois la phase de l’euphorie passée, maman ça y est je deviens un homme j’ai des poils et des boutons, vient la phase du mais je vais quand même pas rentrer au collège avec des boutons sur la figure ! Donc maman trouve moi des soins qui me conviennent !!

puzzled-young-man-holding-forehead-while-feeling-stress_1262-18026.jpg

Déjà la routine de lavage car oui qui dit adolescence dit que ça doit être simple et rapide, et répété jour après jour par maman… car oui se laver le lundi c est oui avec plaisir, et le mardi c est oh non pfffff quel intérêt !

Donc matin et soir je le pousse à se laver le visage avec un savon doux, bio, saponifié à froid, de se mouiller le visage à  l’eau chaude et de le rincer à l’eau froide, afin de resserrer les pores, ensuite voici les autres petites indications :

  • Le matin un peu d’huile de neem (ou de l’huile de tamanu mais je la préfère pour les filles) à appliquer sur l’ensemble du visage et le soir si besoin sur de vilains boutons de type acné, une goutte d’huile essentielle de tea-tree au doigt sur le vilain bouton.
  • Une fois par semaine un masque maison à base d’argile verte et de charbon activé sur les ailes du nez le menton et le haut du front, le masque doit rester humide pour être efficace donc on brumatise si besoin.
  • Et en cas de boutons grattés on utilise de l’aloe vera.

Dans l’alimentation on tente d’éviter le gras, la charcuterie et le chocolat, mais comme la nature est mal faite parfois, c est évidemment ce qu’il a le plus envie de manger…

Et on privilégie par contre une très bonne hydratation, on préfère le lait végétal au lait animal (amandes pour lui) et on augmente l’apport en omega trois en misant sur les poissons gras, et le zinc avec le germe de blé. Et quand vraiment c est la crise en oligo éléments, mais vous me connaissez maintenant je préfère quand la réponse est dans l’assiette, mais des fois elle ne suffit pas, il ne faut pas être borné non plus !

Et grâce à ça on limite les poussées et on se prépare malgré le soleil a une rentrée sans complexe boutonnesque, et chez vous les pré-ados bourgeonnent ?

Group of students walking in the school Premium Photo

Naturo and co

Le magnésium : Marin ou pas ?

On a tous entendu au moins une fois dans sa vie, tu es fatiguée prends donc une cure de magnésium, mais pourquoi dit -on ça ? Quels sont les signes avant coureurs d’une carence en magnésium ? Et quel magnésium choisir pour remonter ses batteries ?

Le magnésium tout d’abord c est un oligoélément minéral, il est indispensable à l’organisme, il participe aux réactions intracellulaires, et aussi aux transmissions neuromusculaires. Il aide à la régulation de l’insuline, à la synthèse des protéines, autant te dire que oui on ne peut pas se passer de magnésium.

Pourquoi peut on alors en manquer ? Parceque les besoins sont importants a peu près 6mg/ kilo de poids par jour (et cette dose diffère selon votre âge et votre état, grossesse, allaitement …) et parce que notre société fait de nous de gros consommateurs de magnésium, car oui devinez qui se nourrit de magnésium… notre ami le stress, accompagné de ses copains comme le tabac, l’alcool etc.. Notre mode de vie et notre mode d’alimentation actuel ne couvrent donc plus les apports journaliers quotidiens nécessaires à nos besoins en magnésium.

Le sucre roux est souvent remplacé par le sucre blanc, le sel de table bien blanc a remplacé le sel gris de mer moins propre et qui fait moins envie, niveau consommation, on préfère aussi le pain blanc au pain multicéréales…Et d’une manière générale le magnésium se trouve en quantité importante et suffisante dans les produits bruts non transformés, et on nous propose beaucoup de produits transformés au rayon alimentaire.

Comment savoir alors si vous êtes carencé en magnésium, et bien la fatigue, l’abattement, les crampes musculaires, sont révélateurs mais ces symptômes sont communs à plusieurs autres problèmes de santé, du coup difficile de faire la part des choses ? Les fourmillements dans les membres, les tremblements, les crises de tétanie, les migraines à répétition peuvent être des signes qui ajoutés aux précédents peuvent être plus indicateurs.

gluten-free-grain-quinoa-bowls-kitchen-table_89418-1306.jpg

Alors après reste le problème de remédier à cet apport en grande demande, ou cette carence, voici quelques pistes pour t’aider à en trouver dans tes aliments :

  • Chocolat noir (pas en dessous de 70% de cacao)
  • Noix
  • Amandes
  • Graines de tournesol
  • Graines de sésame
  • Pignons de pin
  • Huîtres (non vegan)
  • sel marin gris non iodé
  • riz complet
  • sucre roux
  • pain complet
  • Anchois à l’huile… (non vegan)

Après si la carence est vraiment importante et qu’on est dans le soin plutôt que dans la prévention reste les compléments alimentaires, et là aussi plusieurs choix s’offrent à toi, le magnésium type lactate de magnésium (Magné B6 pour les intimes), le citrate de magnesium (avec de l’acide citrique) et le magnésium marin.

Le premier a pour avantage d’être associé à la vitamine B6 il a une bonne biodisponibilité (assimilation par ton organisme) mais il peut provoquer des troubles digestifs assez importants, et le lactate peut déclencher de l’anxiété chez certaines personnes.

Le citrate de magnésium quant à lui est extrêmement bien absorbé par l’organisme cependant il faut conserver des doses modérées afin de ne pas provoquer également des effets laxatifs, mais des cures de courte durée sont souvent suffisantes pour bien remonter son taux. Je le déconseille cependant fortement aux personnes souffrant de colopathie fonctionnelle, ou ayant tendance aux diverticuloses, par contre il peut être utile aux personnes soufrant de constipation.

Reste donc le magnésium marin qui certes a une moins bonne absorption que ses deux précédents compères, mais qui a le mérite de ne perturber que très peu l’organisme et son fonctionnement intestinal, associé à un régime alimentaire adapté il peut rééquilibrer mais aura du mal à remonter une carence installée seul.

Voilà l’idéal étant comme d’habitude de prévenir plutôt que de guérir, et de veiller à ce que l’hygiène de vie et l’alimentation ne laissent pas de carence s’installer, ne pas laisser le stress s’installer et nous ronger, choisir ses aliments en fonction de ce qu’ils nous apportent et de nos réels besoins etc.. Si tu consultes chez moi tu sais que je ne suis pas une accro du complément alimentaire perpétuel, et systématique, la réponse doit être le plus souvent possible, dans le rééquilibrage et l’hygiène de vie !

Si tu as des questions ou si tu veux me raconter ton expérience avec le magnésium n’hésite pas j’adore échanger 🙂

Naturo and co

Café, caféine : ami ou ennemi ?

Coucou, et bien écoute malheureusement le café enfin la caféine est plutôt un poison qu’un ami… j’aime pourtant son goût et j’avoue que je ne m’en passe pas totalement même si je reconnais que j’en bois moins qu’avant.

Pourquoi le café, amer, chaud, réconfortant, celui qui nous ouvre les yeux le matin, ou empêche le coup de barre de milieu de journée serait donc si méchant avec notre métabolisme… et bien parce qu’il contient tout simplement beaucoup de caféine…un expresso peut contenir jusqu’à 2200 mg / litre de caféine. Et au dessus de quatre tasses d expresso par jour on peut considérer que ce n’est plus un plaisir mais une vraie addiction.

Quels sont donc les effets pervers et méchants de la vilaine caféine, d’abord elle vous donne cette fausse impression de coup de fouet, et son effet comme celle des sucres rapides est de courte durée et lorsqu’elle retombe la fatigue peut sembler plus forte qu’avant le café qui était censé sauver votre matinée ! Il appelle donc son suivant et ainsi de suite installant une petite addiction qui si elle est accompagnée d’un sucre blanc à chaque prise peut devenir problématique pour votre santé en général.

Ensuite elle masque des signaux que nous avons déjà du mal à percevoir de nos jours, tant nous n’avons plus l’habitude d’être attentifs aux messages émis par notre organisme, la fatigue, la soif, la faim, la satiété etc… et nous force ainsi à puiser dans nos réserves nous rendant ainsi encore plus fragiles et donc moins résistant tant moralement que physiquement aux multiples agressions extérieures.

Car lorsqu’on n’écoute pas son corps qui nous dit qu’il est fatigué, quand on le sur-stimule à coup de café, de thé, de guarana, de taurine etc.. on fait travailler nos glandes surrénales en excès car ce sont elles qui vont produire l’adrénaline qui va vous tenir éveillé !

tensed-woman-is-late-work_53876-30675.jpg

Mais la caféine a aussi d’autres vices cachés, et oui malheureusement, elle augmente la fréquence cardiaque, est déconseillée aux hypertendus, empêche la bonne assimilation du calcium de votre alimentation, chez vous messieurs, elle peut même avoir un effet négatif sur la rapidité de déplacement de vos spermatozoïdes !

En excès elle provoque également des troubles que nous connaissons tous, manque de sommeil, nervosité, impatiences, tremblements etc…

Comme elle est fourbe elle se cache aussi dans les sodas, colas, dans le guarana, le thé noir… alors vous allez me dire mais je ne peux pas me passer de café … et bien la solution encore une fois me semble être dans la mesure.

Evitez le sucre blanc, dans votre café, préférez un café filtre le matin moins riche en caféine que l’expresso, et ne buvez un expresso que pour terminer votre repas de midi, après celui ci préférez de l’eau, ou si vraiment l’envie est trop forte un décaféiné, qui ne contient que 24mg/l ( mais attention choisissez un déca décaféiné à l’eau car les solvants utilisés pour décaféiner le café, sont … extrêmement polluants et toxiques pour votre santé.)

Et si vraiment, vraiment vous avez envie de me faire plaisir… ben quoi on sait jamais, vous gardez votre marc de café (vous le faites sécher le mélanger à une huile végétale démaquillante et hop un petit gommage, dans les plantes un petit engrais naturel, dans le siphon de l’évier un anti-odeur qui ne tue pas les poissons…), vous n’achetez pas de jolies capsules en aluminium de toutes les couleurs qui sont un poison pour la planète et faussement recyclées (promis cherche sur internet nes***** greenwashing c’est édifiant..) et il y a des solutions écologiques et recyclables promis (Capsul’in…et bien d’autres).

Voilà donc le café ami non, ennemi non plus, une connaissance, à fréquenter avec modération et à ne pas inviter trop souvent surtout si il vient accompagner de lait ou de sucre blanc ! Personnellement j’en bois encore beaucoup moins que dans ma vie d’avant, et plus de décaféiné, mais c est une addiction gestuelle et gustative longue à faire disparaître mais je suis maintenant dans la bonne moyenne !

Et toi ta consommation de café ? Tu en es où ?

Humeurs

Le Body Positive…

Il n’y a pas longtemps une amie, a publié une photo sur Instagram, et un statut qui l’accompagnait expliquant qu’elle avait du mal avec le concept de body positive, car elle s’aimait plus mince que ce qu’elle est déjà, et qu’elle se sentait culpabilisée par ce statut de body positive qui pour elle représentait le fait de devoir s’aimer ronde ou du moins comme on est et que l’on avait plus le droit d’avoir envie de mincir etc..

Alors qu’est ce qui m’interpelle là dedans, le dictat d’abord finalement qu’il soit positif ou négatif, une influence de réseau social quel qu’il soit qui finit par rendre mal à l’aise quelqu’un ou quelqu’une par rapport à son image, c’est contre productif car ça revient à imposer une norme, et moi je n’aime pas les normes..

couple-holding-hands-together_23-2148144498

Le body positive à mes yeux c est une démarche que j’entreprends sur moi d’abord et aussi sur mes patientes, quand nous sommes dans une démarche de coaching général, ou simplement d’échange, c ‘est de l’empathie et de la gentillesse envers soi même. La personne que l’on maltraite souvent le plus c est nous-mêmes, on ne se respecte pas assez et on se permet des mots, des jugements, que l’on n’oserait jamais faire sur quelqu’un d’autre. Pour moi le body positive, c est déjà un concept tronqué, car personne n’est qu’un body… même pas JLO ok ?

Nous sommes tous un tout, un ensemble, un corps, une âme (ou tout ce qui s’en rapproche selon vos croyances) un vécu, un ensemble d’expériences… et c’est cet ensemble qui doit bien fonctionner, pour que nous réussissions à être les artisans de notre propre bonheur. Le Body positive, finalement c est juste se dire devant la glace que l’on sait apprécier ce que l’on voit et si l’image ne correspond pas pour l’instant, à ce que l’on souhaite et l’on idéalise, savoir s’aimer quand même, ne pas être dur avec soi…parce que l’on ne peut aimer l’autre que si l’on s’aime soi…

Parce que la vie est un temps donné dont on ne connaît pas la longueur, ne pas se dire je m’aimerais quand je serais plus mince, plus ronde, avec plus de seins, moins de rides, un compagnon ou une compagne de vie, je serais heureuse quand j’aurais un nouveau travail, un pantalon dans une taille en dessous, quand tel ou tel objectif sera atteint, cessez de voir le bonheur au bout du chemin, mais voir le chemin comme le bonheur, car finalement il n’y a que le chemin qui est important, car lorsqu’on est au bout… le temps est passé.

woman-meditating-nature-leaves_113065-27

C ‘est un exercice quotidien, on n’y arrive pas à chaque fois moi la première, et j’essaye pourtant avec bienveillance (oui ce mot si hashtagable..) de me dire que j’y arriverais mieux la prochaine fois, que je serais plus clémente avec moi.

Le bodypositive à mes yeux c ‘est ça, pas un statut quo, pas une volonté de ne rien faire et de se complaire dans ce que l’on a sans avoir de motivation, d’envie ou d’objectifs, bien au contraire, c est savoir s’aimer tout au long du chemin quel qu’il soit et où qu’il mène que ce soit à la réussite de ces envies, à la réalisation de ses rêves, ou à l’expérience que l’on tire de ces échecs, mais surtout c’est ne pas attendre d’y être pour être heureux…car si ‘il est bien un paramètre que l’on ne maîtrise pas c est celui du temps dont on dispose..

Voilà c’était ma petite réflexion à moi sur ces interrogations que je vois passer et sur ces fléaux de dictats médiatiques, et internet, qui même lorsqu’ils partent d’un bon sentiment finissent par peser sur la vie des gens.. il faut être hygge, il faut être body positive, il faut être instagrammable, il faut être lisse…

Vous savez quoi, en vrai il faut être vous mêmes, il faut être heureux de l’être pour de vrai, il faut être heureux tout court et en bonne santé… le reste… bien sûr qu’il faut faire attention à la planète et si possible arrêter de manger en sur quantité des petites bêtes qui nous ont rien demandé en les tuant dans des atroces conditions…mais ça c est une question de santé publique, une question pas pour être à la mode, juste pour garder une planète vivable, pour les enfants que l’on met au monde et qui n’ont rien demandé… Ben oui tu te doutais que je ne pourrais pas m’en empêcher…

Alors soyez pas Body positive… soyez Bepositive ? Non il vous plaît pas mon hashtag à moi ?

I Can And I Will

 

 

 

 

 

 

Naturo and co

La réflexologie plantaire

Vous savez déjà que je vous reçois tous les samedis matins sur la ville de La Garde dans le Var pour les consultations de naturopathie, et d’hypnothérapie, mais aussi de réflexologie plantaire, mais la réflexologie plantaire finalement qu’est ce que c’est et surtout cela s’adresse à qui et pour quoi faire ?

Alors la réflexologie plantaire c’est un massage que je pratique du dessous des pieds des chevilles jusqu’à a peu près mi-mollets, avec mes mains, mais aussi avec des outils de stimulation comme un bâton de massage, dans mon cas il est soit en bois soit en quartz rose, selon les cas, car je pense que le matériau est un outil de transmission du soin et joue un rôle important. J’utilise également une huile neutre de massage, ou une huile d’arnica, ou une huile de nigelle à laquelle j’ajoute des huiles essentielles de tea tree, de genévrier, etc.. C’est sur ce point par exemple que j’utilise mes compétences de naturopathe pour coupler avec la réflexologie plantaire et offrir le soin le plus adapté et le plus complet possible à mon ou ma patiente.

Ce massage permet d’améliorer la circulation sanguine, la circulation lymphatique, apporte un moment de bien être mais se révèle aussi énergisant. Mais il se base aussi et surtout sur l’idée que sous le pied on retrouve l’ensemble des organes et des parties du corps selon une cartographie et une symétrie précise. En stimulant par des pressions précises, et autres massages, ces points que l’on appellera point réflexe, l’on va stimuler la circulation de l’énergie dans les organes et parties du corps correspondantes, stimulant ainsi l’auto-guérison naturelle du corps.

images.jpg

Un soin par mois permet donc de garder le bénéfice de ce moment de soin, et aide le corps à se défendre des agressions du stress, de la vie quotidienne, à mieux dormir, se défendre contre les virus, microbes, etc…

Comme toutes les para médecines liées au bien être et au développement personnel on ne peut pas accepter l’idée que cela fonctionne sans accepter également que cela peut avoir des contre indications ou des effets secondaires, dans mon cas :

  • Je ne pratique pas de réflexologie plantaire durant le premier trimestre de la grossesse
  • Pas sur les enfants avant l’âge de sept ans
  • Pas de réflexologie plantaire sur un pied récemment lésé ou fracturé
  • Pas de réflexologie plantaire en cas de cancer déclaré ou non considéré comme en rémission.
  • Et enfin pas de réflexologie plantaire, en cas d’intervention sur des vaisseaux sanguins inférieures à 3 semaines un mois.

Il faut également savoir que la réflexologie plantaire, la naturopathie, comme l’hypnothérapie sont des para sciences du développement personnel du bien être en exercice libre (pouvant être pratiquée sans diplôme ou certification particulière) n’hésitez donc pas à vous renseigner sur vos praticiens pour connaître leur situation par rapport à ce point, expériences d’autres patients etc… La formation n’étant pas toujours gage de qualité elles assurent tout de même un minimum de savoir, et les avis des patients déjà soignés seront toujours votre meilleur indicateur.

Si vous souhaitez découvrir ce soin, n’hésitez pas à me contacter au 06.35.33.22.00 afin de convenir d’un rendez vous le soin dure entre 30 et 45 minutes, la première séance est à 25 Euros puis les séances de suivi à 20 Euros.

Connaissiez vous la réflexologie plantaire ? Saviez vous en quoi elle consistait ?

Prendre-soin-de-soi.jpg

 

 

Humeurs

Mood : Le bonheur c’est quoi pour vous ?

Le bonheur c’est sûrement une notion complètement et totalement indéfinissable de manière précise, car à mes yeux il a autant de formes qu’il existe de différents êtres humains.

Alors j’ai eu envie de vous poser là la liste des petits bonheurs qui croisent mon chemin, et qui parfois suffisent à remplir mon coeur, et qui parfois ne suffisent pas à chasser les nuages, car oui on a aussi le droit, d’avoir des jours sans, même si on est naturopathe !

live-laugh-love-typography-design_53876-8563

Tu vas voir la liste est sans queue ni tête, mais l’information la plus importante à retenir de cette réflexion qui n’en est finalement pas une mais simplement la retranscription d’un ressenti c ‘est que ton bonheur c ‘est toi qui le fabrique, toi et toi seul. Une simple  question d’éclairage en somme, et tu as aussi le droit, de ne pas avoir envie de le voir parfois, de rester dans l’ombre parce que tu n’as pas la force, ou pas l’envie.

Mais revenons au bonheur, et si tu veux me dire ou sont tes petits bonheurs à toi je me sentirais sûrement moins seule dans ma petite folie :

  • Laisser un gilet en laine au soleil un long moment, m’enrouler dedans quand j’ai un peu froid.
  • Regarder mes enfants dormir paisibles, et sentir le parfum de leurs cheveux.
  • Entendre rire des enfants, leur sourire quand je croise leur chemin
  • Caresser un animal, le sentir me faire confiance
  • Boire un verre de muscadet frais au soleil avec mon père.
  • Mettre du vernis sur les ongles de ma mère.
  • Espionner mes enfants lorsqu’ils jouent ensemble.
  • Marcher le nez en l’air et m’extasier sur la forme d’un nuage, celle d’un arc en ciel,, sur le reflet d’une goutte d’eau.
  • Rire aux éclats devant un film stupide
  • Observer du coin de l’œil mes enfants qui regardent un film au cinéma et lire les émotions sur leurs visages.

Il y en a d’autres évidemment, mais ce que je voulais juste mettre en lumière ici, c ‘est à quel point le bonheur peut se trouver dans des choses si infimes, qu’elles peuvent te sembler sans importance, presque invisibles, alors qu’elles sont comme de toutes petites briques de LEGO que tu n’as qu’à empiler pour construire ce bonheur, plutôt que de ne te souvenir que du LEGO sur lequel ton petit orteil a buté un matin ou tu n’avais pas assez bu de café ! (métaphore de mère oui j’assume)

lego-bricks-lego_19-107906

Et parfois pourtant ce petit orteil te fait tellement mal que tu es incapable de voir autre chose, et c est normal, et cette douleur là si tu l’acceptes, tu finiras par la ressentir un peu moins forte, et ton esprit pourra alors penser à nouveau aux autres petits bonheurs.

Alors raconte moi, toi ton petit bonheur c ‘est quoi ? Qu’est ce que tu pourrais écrire dans un petit bloc notes pour te rappeler dans des moments de mou ce qui te redonnerait le sourire ? Et si tu l’écrivais toi aussi, juste pour lui rendre son importance et sa réalité ? C’est un exercice intéressant tu verras.

 

 

Enfants·Naturo and co

La rentrée scolaire : déni ou on prépare ?

J’avoue que je ne sais pas chez toi mais chez moi, je suis comme chaque année partagée, entre le parfum des nouveaux cahiers et des nouveaux crayons que j’adore, celui de retrouver un peu plus de liberté sans enfants, et celui de ne plus pouvoir en profiter sur un rythme différent. Surtout que cette année est un peu particulière pour nous comme pour plein d’autres parents et pré ados… cette année il commence le collège !

Et cela l’angoisse beaucoup, sera -t-il en classe avec d’autres copains, aura-t-il beaucoup de devoirs, nouvelle organisation tout cela lui provoque beaucoup d’interrogations, et en plus son ami part dans un autre établissement donc… c ‘est un peu compliqué. Surtout quand on est un hyper émotif…

puzzled-young-man-holding-forehead-while-feeling-stress_1262-18026

Comment je les accompagne ces petits bouts dans ces moments là d’abord sur le plan organisation, les courses de rentrée sont faites bien à l’avance pour pas courir dans les magasins pendant les derniers jours de vacances, on organise des trucs sympas sur les derniers jours pour garder un vrai goût de vacances, et comme on a la chance d’habiter dans une région ou l’été dure encore un peu, on fait aussi un petit déni de rentrée, et on va profiter de la plage les weekends de septembre, sans l’affluence, on va continuer de se retrouver, et de prendre son temps pour mettre les nouvelles habitudes en place.

Sur le plan santé, on réorganise un petit peu le sommeil , j’ai de petits dormeurs à la base ça se couche tard et ça se leve tôt sans problème ici… on passe donc d’un coucher à 23h00 puis 22h30 puis 22h00 pour le grand on tente le 21h30 pour la petite… mais elle n’a pas envie. Le lever on essaye de ne plus se lever après neuf heures, mais on profite quand même jusqu’au bout !

On met en place des petits rituels, le grand et la petite on choisit une pierre qu’ils portent en pendentif, une pierre qui sert à la fois de grigri, de rappelle toi que maman est avec toi, et qui soigne pour ceux qui croient aux vertus de la litho thérapie, le grand a choisi une améthyste et la petite un quartz rose, je te laisse te rapprocher d’un lithothérapeute ou chercher sur internet si tu veux savoir à quoi elles se rapportent. Ils la portent tous les deux depuis deux semaines.

lithotherapie

Et qui dit rentrée dit aussi rentrée des poux et des microbes… donc pour prévenir les attaques microbiennes on a commencé pour les deux une petite cure d’extrait de pépins de pamplemousse tous les matins, et une cure de probiotiques pour les deux en prévention et pour booster leur système immunitaire. Et on a revu les principes de base… genre on oublie pas de se laver les mains quand on sort de l’école ou des cours avant de manger, et on évite de se ronger les ongles…

Pour les poux c est surtout pour la plus petite, le grand n’en a jamais attrapé jusqu’ici, c ‘est cheveux attachés, et une goutte d’huile essentielle de lavande fine derrière les oreilles en période d’infestation (oui ton enfant sent le placard de mamie après mais c est assumé ici).

Pour le grand, le soir on fait méditation et lecture pour faciliter l’endormissement, et pour éviter ce qu’il craint le plus à savoir l’inconnu, on a organisé sa chambre différemment un meuble à tiroirs avec un tiroir par matière, un bureau clair et organisé, un emploi du temps affiché au dessus de son bureau, un dans la cuisine, et pas d’inscription à une activité extra scolaire pour l’instant, le temps pour vu de voir le temps disponible qu’il lui reste, l’évolution de son problème au pied etc… Pas de pression et de contraintes d’emploi du temps supplémentaire, le chamboulement collège se suffisant à lui même.

Du côté de la petite le soir aussi on retourne au rituel histoire, au calme avant l’endormissement, on reprend aussi le rythme du petit déjeuner qu’elle prendrait volontiers comme seul repas de la journée etc.. Elle par contre a très envie de faire de la danse cette année, alors on se renseigne et on prend les infos autour de nous des studios qui seraient dans la même optique que nous danser pour le plaisir, être ensemble et se dépenser, pas de pression comme si on était première étoile du ballet et de gala démesuré qui mettent trop de pression à cinq ans, pas de professeur qui crie, une activité extra scolaire de plaisir à son âge, pas de compétition et de l’empathie.. (oui j’ai pas fini de chercher, chut ne sois pas désagréable).

Donc oui la difficulté principale chez nous c ‘est d’avoir sous le même toit le soleil et la lune … l’enfant qui n’aimait vraiment pas l’école, et celle qui en rêve… et de gérer leurs attentes, leurs envies, et leurs besoins si différents 🙂

J’ai fait le choix de les accompagner aussi avec des fleurs de Bach, synergie de Mimulus et de White Chestnut pour le grand et pour la petite Noyer. Si tu as envie de tenter les fleurs de Bach sans passer par mes conseils ou ceux d’une professionnelle habilitée, n’hésite pas à tenter le Rescue qui est une synergie toute faite qui fonctionne bien aussi pour les situation stressantes.

minceur-fleurs-bach-qui-vont-vous-aider-pas-flancher_width1024

Et surtout on en parle, on dédramatise, on rigole, on profite de chaque instant, mais on ne fait surtout pas comme si c ‘était les derniers, parce qu’ici le temps dure longtemps…

Et vous des astuces rentrée sereine ?

Sorties

Sortie cinéma : les derniers films vus

Hello par ici, je voulais te partager les derniers films que nous avons vu au cinéma, avec les enfants (11 et 5 ans pour mémoire) qui adorent tous les deux y aller, été comme hiver, donc on est presque sûrs que ce n’est pas que pour la clim 🙂

Nous avons profité dernièrement de la fête du cinéma pour aller voir plusieurs films, Toy Story 4 et Men In Black : International, et enfin le dernier Spiderman Far From Home. Et on te donne notre avis sur les trois juste en dessous selon nos trois points de vue 🙂

téléchargement (3)Toy Story 4 :

  • Quand on a cinq ans, bon le film elle l’a trouvé un peu long à démarrer niveau action et un peu trop sur le sentimental au début, tout est allé nettement mieux la deuxième moitié du film, et l’émotion a même été au rendez vous.
  • Quand on a onze ans, et bien l’humour qui a su grandir avec les fans, fonctionne plutôt bien et autant dire que nous avons mangé de l’imitation de cascadeur canadien, pendant des jours… Jean Jean si tu nous regardes, c’est pour toi mon Jean Jean…
  • Quand on a trente huit ans (arf) et qu’on était fan des premiers volets, on est pas déçu l’esprit est toujours là l’évolution des personnages est cohérente, et attachante, on rit et on pleure encore comme des enfants, et puis hein le côté bergère effacée qui devient limite un symbole de la lutte féministe ça plaît !!

Men In black International :images

  • Quand on a onze ans ce qui nous plaît le plus dans ce genre de films, « c est les effets spéciaux, que l’épisode est compréhensible même si on se rappelle pas ceux d’avant, les passages drôles et les personnages qui sont vraiment sympas, tout en gardant le suspense »
  • Quand on a 41 ans (non je n’ai pas vieilli d’un coup c’est papa qui est allé..) on aime presque les mêmes choses qu’à onze ans… mais on aime aussi beaucoup le fait que l’acteur de Thor, ait perdu ses muscles, et n’ai pas peur de se rendre ridicule (parce qu’on a pas compris qu’il est encore mieux comme ça…;)

Spiderman Far From Home :téléchargement (4)

  • Quand on a cinq ans, on adore le fait que déjà bon Spiderman c est son amoureux ..  on aime les scènes d’action comme dans les films de grands, le scénario pas simpliste mais accessible,  et on aime moins la dame qui roucoule avec Spiderman 😉
  • Quand on a onze ans, on adore le fait que ce soit super riche en action (en ce moment c ‘est un critère devenu primordial) l’humour potache et adolescent, et la petite histoire d’amourette entre adolescents de seize ans qui vous frise le duvet presque poils qui vous sert de moustache…
  • Quand on est adultes (la on était deux je fais pas l’addition m’en veut pas), on aime le film dans sa globalité, l’histoire d’ado mignonne, l’action, un peu déçu par les effets spéciaux, qui si ils doivent rendre super bien en 4DX ou Imax sont décevants en mode film traditionnel… On est fans de la nonchalance de Nick Fury, et on est touchés par (spoil INFINITY WAR si tu lis la suite ) les petits hommages faits au personnage d’IRON MAN avec humour et émotion tout le long du film.